Le temps de l’Utopie est décrété

Nicolas Hulot est sorti de son silence sur France 2, trois mois après sa démission du gouvernement pour pousser un cri d’alerte. Il a montré une grande combativité en précisant que ce n’est pas une bronchite mais un cancer généralisé qui a envahi la planète avec le réchauffement climatique. Il n’a renoncé à rien et est redevenu très critique sur le système économique qui favorise l’injustice sociale. Il a beaucoup insisté sur les accompagnements nécessaires à la transition écologique pour les personnes démunies. Il a prononcé quelques phrases très précises comme sur sa démission il a précisé : "je cautionnais une mystification" et pour lui il est nécessaire "remettre en cause le modèle dominant" en précisant "la fiscalité n’est pas équitable". En ce qui concerne la taxe carbone dont il a été un défenseur "je l’assume dans la mesure où il y a un accompagnement social digne de ce nom". Il a souhaité que les innovations se rassemble pour amener des solutions en précisant "le temps de l’Utopie est décrété". En fin d’émission il a repoussé l’idée de revenir en politique en refusant l’idée même de conduire une liste aux Européennes. Non seulement sa popularité reste intacte mais il a largement convaincu avec son discours les téléspectateurs.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda