Portets

Trente-six sortes de noblesse

Certains se le procurent sur internet pour des prix variant entre 80 et 3500 €. D’autres se contentent de réaliser chez Vistaprint de nouvelles cartes de visite. D’autres encore traquent la particule dans certaines associations réputées , achètent un château historique, hantent les lieux de pouvoir, les salons réputés et n’utilisent en parlant que des locutions distinguées sentant bon leu vielle France.

Qui sont-ils ? Les nobles ou ceux qui prétendent l’être avec plus ou moins de vraisemblance ou de réussite selon le talent.

Rares sont aujourd’hui en France les gens qui, tels Gérard d’Aboville ou Olivier de Kersauson, peuvent se vanter d’avoir des ancêtres qui ont fait les Croisades. Bien des gens à châteaux et à particules ont bénéficié de la bienveillance de leurs contemporains qui répugnent à relever dans les salons une origine plébéienne. Sauf certaines associations particulièrement revêches telles l’ANF, les Cincinnati ou le Jockey Club , on consent en général à utiliser les noms d’emprunt et les titres de courtoisie. Ni les uns, ni les autres, n’ont de valeur légale, mais qu’importe ! Le snobisme, la fatuité, la volonté d’évoluer dans le monde et de s’y faire de jolies relations autorisent toutes les entorses. Dans la conférence qu’elle donnera le dimanche 30 septembre à 17 h au château de Mongenan, Florence Mothe racontera toutes ces noblesses : l’immémoriale, la noblesse de robe, la noblesse de cloche, la noblesse de ventre, la noblesse d’épée, la noblesse d’empire, la noblesse du Pape. Un panorama bien réjouissant qui permettra de remettre les pendules à l’heure, tant il est vrai que, depuis les émissions de Stéphane Bern, tous ceux qui n’ont pas fait la révérence devant la Reine d’Angleterre se croient déshonorés jusqu’à la septième génération. Tous les porteurs de particule sont-ils nobles ? Que vaut un titre de Comte étranger ? Quels sont les Maisons Royales non régnantes qui continuent à vendre des titres bidon en toute impunité ? Qui sont les vrais, qui sont les faux ? A quoi reconnait-on la noblesse authentique ? Autant de questions dont il sera débattu et qui s’achèveront autour d’un verre tant il est vrai que l’on parle aussi de "noblesse du bouchon".

Renseignements : Château de Mongenan à Portets (05 56 67 18 11).
Visite commentée du monument et du musée à partir de 14 h.
Conférence à 17 h suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine.

Illustration "Le bourgeois gentilhomme", coll. Château de Mongenan

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda