A l’image de la S.N.C.F., la France agitée et déboussolée ...

Dans un pays où l’extrême richesse arrogante d’un petit nombre devient de plus en plus difficilement supportable, la passion égalitariste manifestée tant par certains syndicats que par les Insoumis, en sous-tendant l’avénement d’une société marxiste libératrice ne convainc guère massivement les Français.

Quelles que soient les limites des bienfaits de la concurrence pour le consommateur, que chacun essaie plus ou moins bien d’estimer .... La présentation calamiteuse qui est faite de cette ouverture à la concurrence notamment par la C.G.T. et Sud Rail, prévoyant une menace terrible et irréversible pour les usagers ne convainc guère grand monde, elle non plus.

Entre le spectacle d’une lutte des classes à peine masquée, périmée et ringarde et le risque de voir les services nationaux de base abandonnés progressivement aux puissances d’argent, les Français éprouvent quelque lassitude et pas mal d’inquiétude.

S’il ne s’agit pas de fermer les frontières et de paupériser le pays afin de préserver notre « modèle social », la France de l’utopie révolutionnaire n’étant pas loin de là au-dessus des réalités économiques, quelques mauvais exemples passés de privatisations hasardeuses, pas toujours bénéfiques pour l’Etat et le consommateur n’en demeurent pas moins bien réels.

De quoi ne plus se demander pourquoi nous vivons actuellement dans un pays grandement déboussolé ...

Féconde ou pas, il serait cependant grand temps que l’agitation partisane cesse et que le pays retrouve le sens des réalités.

Les lendemains qui chantent ne sont pas d’actualité ....

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda