Bordeaux

Alain Juppé a reçu les soldats de Sentinelle avant Noël

Alain Juppé recevait mardi après-midi à l’Hôtel de Ville les soldats de Sentinelle de la zone Sud-Ouest. En compagnie de Didier Lallement, préfet de Gironde ainsi que du Général Jean Rondel, le maire de Bordeaux

De nombreux soldats se tenaient au garde à vous, prêts à écouter Alain Juppé dans les salons de l’Hôtel de Ville. Dans son discours, le maire de la métropole bordelaise leur a fait part d’une grande “reconnaissance” pour la protection qu’ils apportent dans la région grâce à « leur professionnalisme et leur sens du devoir ». Dans son propos, il a évoqué plusieurs exemples dont la sécurisation des 600.000 visiteurs de la fan zone place des Quinconces lors de l’Euro en France en juin 2016. Mais aussi leur dévouement après l’attaque de la gare Saint-Charles à Marseille en octobr 2017, et plus récemment en œuvrant au bon déroulement du marché de Noël à Bordeaux. Le candidat aux primaires de la droite fin 2016 a “salué la capacité d’adaptation des militaires” sur le terrain. Ces derniers étant engagés sur « des théâtres d’opérations extérieures ». Celui-ci a également évoqué l’opération Sentinelle avec la mise en place de la nouvelle loi de sécurité intérieure anti-terroriste. Alain Juppé a souligné le « rôle positif » des armées en France. Après le discours de M. Juppé, Didier Lallement et Jean Rondel ont invité les soldats de Sentinelle à les rejoindre sur le parvis de l’Hôtel de Ville pour une photo officielle. Par la suite, un verre de l’amitié leur a été offert.

Le Lieutenant-Colonel Vidal, responsable de la communication des armées de la zone de défense Sud-Ouest nous a ensuite accordé quelques minutes. On revient avec lui sur l’invitation d’Alain Juppé en cette fin d’année destinée aux militaires de l’organisation Sentinelle. À noter qu’il s’agit de la deuxième fois que le maire de Bordeaux les reçoit dans le cadre de l’opération Sentinelle. La première datait de juin dernier. Il nous évoque le déploiement des soldats dans la ville avec le préfet de Gironde, ces derniers sont également rattachés à l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. Pendant les rencontres, “la mairie, en co-invitation avec le Général Rondel prend tout en charge”, des repas fournis par des traiteurs aux hébergements. Dans l’armée, son rôle est de “convier les journalistes aux divers événements” par l’intermédiaire de communiqués de presse. Pour ce qui est de l’organisation de Sentinelle, “le préfet de Gironde réquisitionne les troupes de l’armée” pour intervenir sur un lieu précis afin de sécuriser la zone. Un dialogue s’instaure entre Jean Rondel, l’officier général de la zone de défense et Didier Lallement, préfet de Gironde. Le général Rondel propose alors un effectif capable de sécuriser une zone. Par rapport à l’année dernière, “la demande d’hommes sur le terrain n’a pas augmenté excepté les périodes de Noël”. Il nous a donné quelques exemples : le marché de Noël de Limoges, de Poitiers ou encore celui de Pau. Dans tous les cas, chaque jour, les trajets des soldats en centre-ville de Bordeaux sont modifiés pour leur sécurité. Ainsi, les militaires évitent que les terroristes ne sachent où ils se trouvent au quotidien.
En bref, au cours de ce rendez-vous, M. Juppé a souhaité du “courage" aux soldats de Sentinelle pour les prochains événements où ces derniers sont “loin de leurs familles”. Même pendant les fêtes de fin d’année, l’armée ne cesse de protéger la population.

Ecrit par Mariana Tanchaud

Ecrit par Rémy Chabot

Etudiant à l’ENJ Bordeaux.