Aux abris

Gérard Colon prépare sa retraite en ordre de bataille, en vieux renard non pas des surfaces mais de la politique et en tant que ministre de l’intérieur, surement très bien informé, il sait d’ores et déjà que Macron va prendre une claque aux Européennes. Pour ne pas avoir à encaisser des reproches pas forcément fondés, il proclame qu’il veut retourner à la mairie de Lyon. Après une cuisante défaite il se pourrait que ce soit la grande lessive au gouvernement au lendemain de cet échec électoral qui ne serait jamais que le troisième, et il prend les devants. Donc pas de lâchage en rase campagne mais ne pas compter sur lui pour porter le chapeau. Vachard un fusible qui prévient qu’il ne fera pas son office. Plus Macron cherche à faire des misères à Marine Le Pen, plus elle progresse dans les sondages. Il semblerait que malgré l’étranglement financier que les autorités ont tenté de lui imposer d’une façon surprenante car on n’a pas soumis le Moden à une purge analogue pour des faits similaires, le Rassemblement National reste plus que présent face à un Macron de plus en plus méprisant envers les français de la base. Il semble qu’aujourd’hui le clivage s’opère entre mondialiste et patriotes pour résumer de façon simple voire peut être simpliste mais ce qui ressort dans ce clivage qui transcende largement le clivage droite gauche c’est que si on fait le compte les patriotes sont plus nombreux que les mondialistes. Ce qui gonfle peut être artificiellement les voix des patriotes, c’est le ras le bol de ces oligarchies financières qui dirigent l’Europe au profit du capitalisme financier. Si on y regarde de près la loi de 1973 est une loi qui profite à la financiarisation de l’économie en faisant produire aux pays de la dette, essentiellement de la dette. La vision du Général était simple il croyait à l’Europe des nations et non dans cet espèce de salmigondis d’intérêt financiers.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.