Bordeaux

Baptême du voilier Matmut au ponton de la Cité du Vin

Cinquante ans après la première course en solitaire autour du monde à la voile on rejoue la même dans des conditions identiques avec absence de tout appui électronique et le Matmut barré par Jean-Luc Van Den Heede est de l’aventure.

Jean-Luc Van Den Heede a prévu huit mois de mer pour ce tour du monde en solitaire à la voile qu’il entreprend à 72 ans dans le cadre de la Golden Globe Race sur son Rustler 36 « Matmut » baptisé samedi matin à Bordeaux au ponton de la Cité du Vin en présence de la ministre des Outre-mer et marraine du voilier Annick Girardin transfuge des Radicaux de gauche pour LRM. Jean-Luc Van Den Heede (VDH) a été propriétaire de 18 bateaux depuis le début de sa carrière et c’est sur ce dernier bateau qu’il prendra le départ le 16 juin 2018 de Falmouth en Angleterre. Jean-Luc Van Den Heede est connu pour ses 5 tours du monde en solitaire dont le plus dur, considéré comme l’Everest de la voile, le tour du monde d’Est en Ouest contre les vents dominants. Un record réalisé en 122 jours en 2004 et qui reste toujours imbattu aujourd’hui. Ce sera le vétéran de la course et ce sera surtout le plus expérimenté de tous les concurrents de cette édition "cinquante ans après" et ce sera son sixième tour du monde à la voile.

Le Rustler 36 « Matmut »

Interviewé par François-Xavier Ricardou, le prof de math avait répondu "Je suis un coureur. Si je me suis inscrit à la Golden Globe Race, c’est avant tout pour concourir. Je ne suis pas un aventurier. Je trouve l’idée géniale de se remettre dans les conditions de course de l’époque, avec les moyens de l’époque. À part les équipements de sécurité et les vêtements plus efficaces que le ciré et la vareuse, nous serons dans les mêmes configurations que les participants de 1969 : pas de communication, bateaux lents… Mais je vais tout de même chercher à aller le plus vite possible". En 1968, il avait 23 ans et il a suivi avec beaucoup d’intérêt la performance et l’odyssée de Moitessier pour ce premier tour du monde à la voile en solitaire qui renonça à franchir en vainqueur la ligne d’arrivée pour s’aventurer dans un nouveau tour du monde qu’il arrêtera en Polynésie après 10 mois de navigation.

Jean-Luc Van Den Heede montre à la Ministre l’endroit où il faut frapper la bouteille de champagne

Historiquement la Golden Globe Race fut la première course autour du monde en solitaire sans escale. Robin Knox-Johnston en fut le vainqueur, en étant le seul des neuf partants à terminer le tour du monde mais le premier tour du monde en solitaire à la voile a été réalisé par Joshua Slocum en 3 ans de 1895 à 1898. Le Groupe Matmut a décidé d’être le plus solidaire possible de la course de VDH et de son côté atypique. Il organisera ainsi une opération « digital detox » auprès de ses collaborateurs. Pendant les mois que durera l’aventure de VDH, de nombreuses opérations auront lieu au sein du Groupe pour rappeler l’importance du contact humain et de l’échange, à une époque de forte digitalisation de la société. De façon ludique et amusante il sera demandé à l’ensemble des salariés de la Matmut de privilégier des moyens de communication différents, comme des choses aussi simples que d’aller vers l’autre. Une sensibilisation aux conséquences environnementales.

Ecrit par Bernard Lamarque