Bordeaux, 3ème ville la plus embouteillée de France



Publié le 21 décembre 2017 à 10:19

Actualité

TomTom Telematics a dévoilé ce lundi son Index de Trafic annuel. Et il devient de plus en plus difficile de circuler aux heures de pointe à Bordeaux et dans les autres grandes agglomérations françaises. En moyenne, chaque véhicule qui circule à Bordeaux perd en moyennes 37 minutes et 6,02 euros par jour.


Calculé grâce à TomTom, l’index Telematics - l’un des quatre grands pôles de l’entreprise dédié à la gestion de flotte, aux services télématiques et aux services de voitures connectées - analyse le taux de congestion du trafic dans près de 400 villes à travers le monde et parmi 25 des principales villes de l’hexagone. Le taux de congestion correspond au pourcentage d’augmentation de la durée globale d’un trajet en comparaison à une période de trafic fluide. A Bordeaux, il est de 31 %. Les automobilistes passent donc de plus en plus de temps dans les embouteillages (37 minutes en moyenne), soit 4 minutes de plus en comparaison à l’index précédent. Chaque conducteur perdrait en moyenne 6,02 euros par jour pour ce temps passé dans les bouchons.

Bordeaux arrive troisième de ce classement des villes les plus congestionnées, après Marseille et Paris. En ce qui concerne les moments précis où les villes sont le plus encombrées, le matin entre 8h et 9h augmente la durée moyenne d’un trajet de 63 %, principalement le mardi et le jeudi. En fin de journée, entre 17h et 18h, le trafic y est le plus dense le vendredi, avec une durée de trajet qui augmente de 80 % en moyenne. C’est le 10 novembre qui a été le jour le plus encombré de l’année 2017 à Bordeaux. Et ce sont principalement les professionnels qui en paient le prix fort pour ces augmentations de durée et de coût pour leurs trajets. Si l’on prend l’exemple de Bordeaux, un véhicule professionnel perd environs 1523 euros par an à cause des embouteillages.

La situation, qui est déjà mauvaise, a tendance à s’aggraver du fait de la croissance démographique et de la reprise économique. La congestion est donc devenue préoccupante, d’autant plus que Bordeaux est un point important des trajets effectués du Nord vers le Sud de l’Europe. Le sénateur Philippe Madrelle, qui a dirigé le département de la Gironde pendant 36 ans, estime que le grand contournement de Bordeaux est inévitable. Selon lui, la construction d’un axe de contournement autoroutier est la seule solution viable. Ses successeurs au conseil départemental quant à eux prennent des distances avec ce projet et préfèrent privilégier un mélange de solutions diverses comme le covoiturage, le vélo, le train. Affaire à suivre !


Benjamin Benoit


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Itinéraire photographique au sein (...)

| le 14 avril 2018
La 28ème édition d’« Itinéraires des photographes voyageurs » a lieu du 1er au 29 avril à Bordeaux. Ouvertes au public et pour la plupart gratuites, les expositions offrent une excursion haute en (...)

Bus, Mandron-La Course, des riverains de plus en plus excédés par les nuisances !!!

23 juin 2017 11:19

La nouvelle rame Coradia Liner bientôt en service sur Nantes Bordeaux

14 mars 2017 14:19

Rue Mandron, rue de la Course, « les raisons de la colère » !!!

15 septembre 2016 07:55

Stationnement payant à Bordeaux : où en est-on aujourd’hui ?

23 mars 10:20

Les perturbations de circulation dues au marathon

22 mars 13:08
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
BOOBOO'ZZZ ALL STARS & FRIENDS « REGGAE BASH LIVE 2 »
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
Les Vivres de l'Art avec 5 sens
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Festival de Montesquieu
localisation de l'annonce Martillac Concert et Spectacle
Lire +
Explorateurs en herbe au Centre Commercial Aushopping Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Festival International de Journalisme
localisation de l'annonce Coutures Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement