Emmanuel Macron, ni gauche, ni droite ?



Publié le 5 janvier 2017 à 13:40

Politique

Complexe, quelque peu insaisissable, susceptible de faire écho à des idées diverses et variées, Emmanuel Macron, charmeur subtil au sourire malicieux et bienveillant affiche cependant des idées claires et précises tout en mariant quelques contraires,


Du progressisme …

Assez éloigné de ce que pensent encore pas mal de ses supporters et bon nombre de ceux qui semblent prêts à franchir le mur de la « gauche traditionnelle » pour le rejoindre, le progressisme selon Emmanuel Macron a un sens bien précis :
« le progressisme, ce n’est pas la gauche morale ni la bien-pensance, le progressisme réunit ceux qui veulent se confronter au réel et qui veulent le changer ».
De quoi donner pas mal de travail à de nombreux néo Macronistes n’ayant pas jusqu’alors envisagé le progressisme sous cet angle.
Désignant par ailleurs le conservatisme comme un de ses principaux ennemis, Emmanuel Macron met aussi en garde contre les rêveurs, rêveurs parfois criminels, puritains et utopistes du passé …
Voilà donc clairement réglés les cas de quelques mouvements de pensée bien français qui n’auront pas grand effort à faire pour se reconnaitre …

La gauche et la droite …

Droite et gauche n’ayant pas selon Emmanuel Macron actualisé leurs systèmes de pensée au contact du réel depuis de nombreuses années, il ne manque pas d’évoquer les profondes divergences entre « les droites », mais aussi « les gauches », sources des réformes poussives et souvent des renonciations auxquelles nous assistons depuis de nombreuses années. Et d’évoquer pour toutes ces raisons la nécessité pas vraiment heureuse de primaires au sein de partis où ni idéologie majoritaire, ni chef respecté de tous ne s’imposent.
Une classe politique de somnambules qui ne veulent pas voir les périls qui montent, qui après chaque attentat en appelle à l’unité nationale et qui apparaît tout à fait incapable de donner du sens, une vision et de l’espoir à des Français craintifs qui ont le sentiment que notre pays n’est plus maître de son destin, tel est le diagnostic du candidat Macron.
A ce stade des écrits et déclarations d’Emmanuel Macron, l’adhésion fulgurante de très nombreux Français au mouvement « En Marche », n’a rien de surprenant sauf pour tous ceux qui se demandent toujours ce qu’ il propose, mais aussi ce qu’il pouvait bien faire en tant que ministre, dans le gouvernement de François Hollande ?
Alors qu’Emmanuel Macron semble s’être plutôt bien tiré de ces légitimes interrogations, ses détracteurs vraiment pas convaincus fustigent toujours le traître, le débat continue ….

Emmanuel Macron

Et la Présidence ?

Politiquement arrivé de nulle part : il n’a jamais été candidat, pas plus de gauche que de droite et apparemment récupérable par aucun parti, Emmanuel Macron a pris une importante place dans le monde politique en un temps record, faisant qu’il ressort actuellement dans les sondages comme le présidentiable préféré des Français.
Succès de popularité sans précèdent d’un candidat très jeune, voire trop, non encarté, certes sans expérience d’élu mais néanmoins crédible et même plutôt brillant pour démonter les travers d’une politique traditionnelle endormie et aveugle. Chantre d’un ni droite ni gauche, actuellement très en vogue, bien sûr discutable et critiquable mais néanmoins jamais analysé avec autant de précision et de pertinence que par un Emmanuel Macron qui vient avec vigueur bousculer les vieilles habitudes.

L’intérêt de sa candidature …

L’apport de la pensée d’Emmanuel Macron en vue d’un effort de lucidité de la part de nos dirigeants semble quoi qu’on pense du personnage tout à fait bénéfique, d’autant qu’elle permet sans aucun doute d’envisager de nouvelles pratiques.
Participer à écarter de l’esprit des Français les vieilles lunes de la bien-pensance progressiste de gauche, de la pensée réactionnaire pure et dure de la droite radicalisée mais encore, de l’utopie sociale d’un autre siècle proposée par des marchands d’illusions, conduit de nombreux Français à ne pas regretter l’arrivée rafraichissante d’Emmanuel Macron dans le « jeu politique ».

Après l’endormissement que risquent fort de susciter les Primaires de la Gauche, nul doute que sa candidature aura au moins le mérite de stimuler la réflexion dans de nombreux foyers Français.
Beaucoup attendent cependant le programme complet et toutes les précisions qui devraient l’accompagner … Le candidat est prévenu, après la phase de séduction plutôt réussie, il en faudra beaucoup plus pour convaincre.


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Elections primaires : la démocratie

| le 2 février 2017
S’il est évident de constater que les primaires de la droite et de la gauche ne contribuent pas à solutionner la crise traversée depuis pas mal d’années par les partis politiques français, le bénéfice (...)

Bayrou, Emmanuel Macron, « la nouvelle alliance » ....

23 février 08:30

Macron superstar, les « ralliements en tous genres » s’enchainent !

19 janvier 09:15

Hamon, Lienemann, Filoche, Macron …. Les candidatures se multiplient à gauche …

10 septembre 2016 14:40

Benoit Hamon répond à change.org

20 avril 13:15

François Asselineau répond à change.org

19 avril 16:30
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
Dernières Annonces
Maison en pierres
localisation de l'annonce Monségur Vente immobilière
Lire +
Petites escapades bordelaises #1
localisation de l'annonce Bordeaux Exposition et Visite
Lire +
Alvy Zamé s’invite sur la scène bordelaise
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Le VOCAL TOUR 2017 donne le tempo à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Recherche Commercial indépendant en publicité
localisation de l'annonce Bordeaux Offres d'emploi
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement