Bordeaux

Entre Lyon et la Rochelle arrêt à Bordeaux pour quatre étudiants

Quatre étudiants membres de l’association de développement durable de la Toulouse Business School, Joas, Nathan, Julie et Nicolas ont rencontré les responsables du port de Bordeaux sur le projet PÉÉPOS SMART GREEN.

Dans ce Tour des Solutions Alternatives (TSA) des étudiants traversent la France pour tester et découvrir des initiatives en faveur du développement durable et il s’agit déjà de la 3ème édition. Ainsi Julie Pasquet, 20 ans, originaire de Dordogne ; Joas Desserre, 22 ans, originaire de Tours ; Nathan Bourgeolet, 20 ans, originaire du Tarn et Nicolas Khorsi-Daroussat, 22 ans, originaire des Landes sont venus à Bordeaux pour s’informer du projet "port bas carbone" à l’horizon 2020. C’est l’une des 3 équipes qui au volant d’un véhicule GPL parcours la France ! Ils se relaient au volant d’une Fiat 500 L Trekking 1.4 turbo-jet GPL 120 cv qui servira aux trois équipes, dans une démarche économique et écologique. Le GPL est le seul carburant alternatif accessible dès aujourd’hui au plus grand nombre et quand les voitures sont construites GPL, il n’y a plus de problème d’accès parking, seul le problème de postes de distribution subsiste. Dans une démarche de transition écologique, le port de Bordeaux s’est engagé, avec ses partenaires vers la voie du port du futur tournée vers l’innovation. En 2013 il a initié la démarche PÉÉPOS (Port à Énergie et à Économie POSitives). Situé sur un « nœud » du réseau de transport européen, routier, ferroviaire, aéroportuaire et maritime, il est à la fois un point d’entrée vers la métropole et le territoire aquitain, et une ouverture vers le monde entier. C’est le deuxième port de la façade Atlantique derrière Nantes-Saint Nazaire et juste devant La Rochelle. Les autorités veulent en faire un port exemplaire intégré à l’écosystème urbain et c’est ce que nos quatre étudiants ont cherché à vérifier sur le projet avancé en rencontrant les autorités portuaires.

Nicolas Khorsi-Daroussat, Joas Desserre, Nathan Bourgeolet et Julie Pasquet

Plus de performance et toujours moins d’impacts environnementaux grâce au développement d’une drague innovante à motorisation duale gazole/GNL* et technique d’injection d’eau qui est une réponse adaptée aux besoins de l’estuaire entraînant une réduction des coûts énergétiques et des rejets dans l’atmosphère ainsi qu’un soutien au marché local du GNL. Développement de techniques innovantes avec des infrastructures plus performantes et nouveaux services pour les bassins à flot avec pompage d’eau en surface et dragage électrique : zéro rejet, moins bruyants. Pour les plaisanciers des bornes interactives pour le recyclage des déchets et services de relations clients automatisés. Une offre énergétique avec une énergie renouvelable à prix compétitif, énergie générée est consommée sur le site. Pilotage optimisé de la haute tension sur le site. Appel à l’énergie verte avec nouvelles offres de stockage de bois-énergie (granulés/déchets de bois) avec production locale de bois-énergie. Ce projet est à l’échelle européenne ou il s’agit de remplacer la part du pétrole dans les 51 gigawatts de consommation énergétique annuelle. L’objectif à terme étant d’avoir un bilan positif rendant le port très attractif. Ce Tour des Solutions Alternatives à la rencontre des projets de développement durables et innovants a été lancé en 2016 par le Comité Français du Butane et du Propane (CFBP) et le Club des Voitures Ecologiques (CVE), les initiatives alternatives découvertes lors du Tour des Solutions Alternatives seront ensuite partagées lors des Assises Nationales Étudiantes du Développement Durable (ANEDD) le jeudi 5 avril 2018 à Toulouse

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda