Marmande

Garorock : une soirée d’ouverture parfaite.

Avec un public hétéroclite, des groupes au style bien différent, 3 scènes, et le soleil, le festival Garorock ne pouvait rêver mieux pour commencer son week-end de 4 jours. Sous une chaleur souvent étouffante atteignant les 35°, la plaine de la filhole a ouvert ses portes à 17h et on a pu voir soit les fans d’Indochine courir pour se retrouver tout devant et attendre 22h, ou les autres découvrant le site agrémenté de nouveauté.
Une nouvelle scène, une répartition différente, une tyrolienne, Garorock frappe fort pour cette 22ème édition.

30 000 personnes sont venus hier soir à Marmande pour profiter des 11 concerts proposés comme Indochine, Damso, Angèle, The Blaze, Django Django, Shame, Siz, Wizard, etc.

Tout d’abord ce sont les anglais de Shame qui ont ouvert le festival, dans un rock complètement fou. Eddie Green fidèle à lui-même joue avec le public, le fait parler, le fait crier, et va aussi aller prendre un bain de foule. Josh le bassiste, lui, enchaine les sauts, et les courses sur toute la scène. Un set court de 45min, mais efficace qui aura surpris les néophites, et confirmé aux habitués, que peu importe la chaleur, l’espace, la proximité avec le public, Shame se livrera toujours à 300%.

Shame

La Belgique était à l’honneur hier soir. Que ce soit à la coupe du monde de football où les belges gagnent contre l’Angleterre 1-0 pour s’adjuger la première place du groupe, ou sur là scène Garonne. D’abord Angèle, toute jeune artiste belge de 22 ans et soeur de Romeo Elvis, venue présenter ses premiers singles « la loi de murphy » , « je veux tes yeux » et « La thune » .
L’artiste montante a offert une bonne performance devant un public connaisseur, mais surtout présent pour l’autre artiste Belge de la journée .

Le rappeur et auteur-compositeur Damso

Damso, est un rappeur Belge, petit protégé de la grande star Booba. Accompagné de son DJ aux platines, William Kalubi de son vrai nom a donné un coup de chaud au « jeune » public lors de son passage, et a offert énormément de travail aux agents de sécurité. Des malaises qui se sont enchainés (environ 40 en 1h), une chaleur torride qui a fait des victimes, et des festivaliers agressifs souvent bien alcoolisés, voilà ce que l’on à pu voir lors du concert du chanteur aux paroles très provocatrices sur des sujets tels que la drogue, le sexe, la violence. Si le festival souhaite diversifier sa programmation et favoriser les découvertes, pas sur que ce soit l’image que l’on souhaite retenir, de voir des (très) jeunes (13-14 ans), un joint à la main s’amusant à chanter en cœur des chansons dont ils ne comprennent souvent pas le sens.

Le pop rock londonien de Django Django

Django Django groupe de pop rock londonien, nous ont offert un beau passage, eux qui n’existent que depuis 9 ans, mais comptant déjà 4 albums dont le dernier de 2018 « Marble Skies » . Plutôt posés, et calmes sur scène, ils n’ont pas dérogé à leurs habitudes, et ont joué 1h d’une pop qui fait du bien.

La tête d’affiche de la soirée était bien entendu Indochine qui est venu faire sont tout premier Garorock dans le sud ouest, à Bordeaux, à Toulouse, dans le sud, comme il a pu dire, mais jamais à Marmande (un oubli Mr Sirkis ?) . Présentant son dernier album « 13 », le groupe français était attendu, et a offert un concert de 1h50 avec 2 rappels. Nous avons pu voir les grands tubes, comme « 3ème sexe », « Canary bay », « J’ai demandé à la lune », « Alice & June », etc… Si le spectacle sur scène était au rendez-vous, les 30 000 festivaliers ont chanté, dansé, pendant tout le show. Une pluie de confettis et des rubans s’est aussi répandue sur la plaine Filhole dès le début du concert.
Pour finir, il ne pouvait en être autrement que de faire chavirer Marmande sur le carton de « L’aventurier ».

Les cousins électro de The Blaze ont terminé la soirée avec un set d’une heure.

Le groupe Bordelais Wizard

Sur la petite scène du repère, les 2 groupes bordelais Wizard et Siz, se sont succédés pour deux concerts complètement dingues et ils auraient mérité de jouer sur une scène bien plus grande. Coup de coeur sur ces deux groupes qui se sont même réunis pour 2 chansons à la fin du concert de Siz. Il faudra assurément les suivre de très très près dans les années à venir.

Les bordelais de Siz

Ce vendredi nous retrouverons entre autres, Marylin Manson, Orelsan, et Eddy de Pretto lors de cette 2ème journée qui affiche complet.

Ecrit par Loïc Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda