Bordeaux

L’association Hermione La Fayette et le Musée Mer Marine signent un accord de partenariat

Lors du passage de l’Hermione à Bordeaux dans les jours qui ont précédé les 20 ans de Bordeaux Fête le Vin Olivier Pagesy et Norbert Fradin ont signé un accord de partenariat liant l’association Hermione-La Fayette et le Musée Mer Marine.

L’Hermione n’a pu rester toute la durée des vingt ans de Bordeaux Fête le Vin car il lui fallait utiliser une marée de fort indice pour rejoindre son port d’attache Rochefort et elle a donc quitté le port de la Lune à l’heure où les lampions de la fête s’allumaient vraiment, mais elle reviendra. C’est donc après un voyage de quatre mois et demi entre l’Atlantique et la Méditerranée à travers 11 escales organisées par l’association Hermione-La Fayette en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) que la réplique historique du bateau qui convoya La Fayette "aux Amériques" est restée six jours à quai pendant lesquels les visites à son bord se sont succédées. Il va revenir au port dans un état exceptionnel grâce à son capitaine et son équipage constitué de 350 gabiers volontaires, dont 100 issus de la Francophonie, représentant 34 nationalités. C’est durant ce séjour qu’un accord a été signé entre Olivier Pagesy, le Président de l’association Hermione-La Fayette et Norbert Fradin, fondateur du Musée Mer Marine sous les yeux du commandant Yann Cariou et des nombreuses personnalités présentes pour l’occasion.

Olivier Pagesy et Norbert Fradin avec le commandant Cariou au second plan

C’est Yann Cariou qui a pris la parole pour souhaiter la bienvenue et rappeler qu’il allait appareiller le soir même, puis il a laissé la parole à Olivier Pagesy pour présenter l’accord de coopération qui allait être signé ce jour avec Norbert Fradin " en précisant Vous connaissait Norbert Fradin pour ses projets un peu fou et on s’est retrouvé car notre projet est aussi un peu fou ainsi que l’histoire de ce bateau". Pour Olivier Pagesy ce partenariat avec le Musée Mer Marine est une chance pour l’Hermione parce que l’association est en train de se rapprocher des plus grands acteurs du tourisme de la Nouvelle Aquitaine qui est riche en sites et activités touristiques qui accueillent beaucoup de visiteurs et Bordeaux n’est pas en reste avec ses sept millions de visiteurs par an et cela croit régulièrement. "Pour un bateau qui a son port d’attache à Rochefort, il est important de se rapprocher de cette zone touristique". Cet accord va permettre d’échanger des objets ayant trait à l’Hermione et les déposer au Musée Mer Marine cela jouant dans les deux sens mais aussi partager des valeurs communes et créer une véritable synergie entre les deux lieux

Les signatures sur le document formalisant l’accord

Aussi bien Olivier Pagesy que Norbert Fradin veulent sensibiliser le grand public au patrimoine maritime et cela peut prendre plusieurs formes possible, le bateau qui navigue étant le plus spectaculaire, "mais avoir un musée dédié à la mer est aussi une chance". Les deux histoires sont des projets privés, certes soutenus par les pouvoirs publics mais ils restent chacun la matérialisation d’un rêve. Pour Norbert Fradin il aurait été difficile de signer cet accord avant car le Musée Mer Marine va seulement ouvrir au printemps 2019. Pour lui reconstruire ce bateau de nos jours a été une prouesse technique qui permet de naviguer et de s’offrir des sensations d’un autre temps. "Le Musée Mer Marine se devait d’être proche de ce bateau". Né en Charente avec une enfance passée en Charente Maritime et la plus grande partie de sa vie passée à Bordeaux, il témoigne de l’ambiance qui préside à l’entente entre bordelais et charentais, il se sent autant bordelais que charentais. Pour lui le fait que l’Hermione vienne à Bordeaux et qu’à l’aune de cet accord elle puisse venir plus souvent le réjouit pleinement et le lien étroit entre les deux lieux est "une évidence absolue". Il a fait état d’une série de rénovation comme "Cupidon fou", navire construit en 1928 à Lormont, et "America 2" du skipper Marc Pajot qui seront ainsi rénovés dans la forme de radoub de Rochefort.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda