Agen

L’UBB dans de "beaux Radradra"

L’avenir n’est pas très rose après ce match contre Agen avec les réceptions de Clermont et de La Rochelle qui arrivent car deux défaites de suite à la maison cela ferait mauvais genre, mais très mauvais genre !

Encore un match ou l’on s’est copieusement ennuyé, où les agenais ont fait du mieux qu’ils ont pu et cela leur a réussi, l’ennui ne venant pas forcément d’eux. Une première mi-temps surprenante ou Radradra nous fait deux passes en avant vers son ailier sur deux actions qui aurait pu être concluante, ce qui tendrait à prouver qu’un treiziste reste un treiziste : ça pète dans l’adversaire et ça joue le tenu, cela ne voulant pas dire pour autant que ce soient de mauvais joueurs, c’est un autre jeu, à treize ! On persiste à le faire jouer au centre alors que ce serait un super ailier correctement servi. Il y a pourtant des centres de métier à l’UBB qui savent donner le ballon, que ce soit Dubié, Rey voire Lonca qui, lui était venu pour jouer à l’ouverture, on sait qu’il y a des blessés mais quand même ! Ce samedi soir on a pu voir le français Decron évoluer au centre et il a fait une bonne prestation, il mériterait d’être titulaire ce qui risque d’arriver avec la blessure de Radradra. On dirait que le viatique pour jouer au centre c’est de venir des antipodes à moins que ce ne soit la pratique de la langue anglaise. Comme l’australien Seuteni qui lui aussi est ouvreur à l’origine qui a effectué sa mutation à Toulon où il n’a pas beaucoup joué en tout cas. Cela ressemble à un petit jeu de chaises musicales. Les valeurs sures de l’UBB restent les valeurs sures mais on les sent comme agacés au point d’envisager de quitter le navire car il ne faut pas oublier que l’an passé à la même période l’UBB Jouait les premiers rôle sous la direction de Jacques Brunel.

Roumat toujours bon en touche

Pour en revenir au match les premiers points sont acquis par Agen sur une faute de Braid qui a semblé en retrait de ce que l’on connaissait de lui dans l’art du grattage et il semble avoir un peu de mal à se remettre au niveau après sa longue absence. On aurait pu mettre l’équipe type d’entrée car quand on veut gagner chez l’adversaire il ne faut surtout pas ne pas la respecter et on a vu en seconde mi-temps l’apport d’un Cobilas ayant plus de rendement qu’un Paiva et l’entrée de Roumat aussi qui a donné plus de jus à la troisième ligne. On a eu par moment l’impression qu’on assistait à un match de préparation et c’est encore Serin qui va égaliser mais entre l’essai agenais et la botte de McIntyre la mi-temps est sifflée sur le score de 16 à 3 au profit des locaux. La seconde mi-temps va voir l’Union se réveiller après avoir passé un mauvais moment à la 52ème, étant à un cheveu d’encaisser un nouvel essai mais c’est seulement McIntyre qui prend les points. Avec une équipe plus équilibrée on va voir progressivement l’UBB refaire surface en appliquant le vieil adage : "le rugby commence devant" et en revenant aux fondamentaux ce qui va amener le premier essai de Pélissié redonnant l’espoir de renverser la vapeur. Même si Agen devient plus brouillon, le réveil est trop tardif pour espérer la victoire et l’essai de pénalité de la 78ème minute va offrir une très maigre compensation permettant de ramener un petit point. Pour les deux prochains matchs à la maison il va falloir montrer autre chose sous peine de vilaines déconvenues et d’un classement peu flatteur.

SU Agen 22 (1 essai Mangene 34ème ; 5 pénalités McIntyre 13ème, 27ème, 40ème, 52ème, 68ème ; 1 transformation 35ème)

Union Bordeaux Bègles 17 (2 essais Pélissié 59ème, pénalité 78ème ; 1 pénalité Serin 16ème ; 1 transformation Serin 60ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda