Bordeaux

L’UBB dans l’obligation de regarder dans le rétroviseur

Après l’échec enregistré à Jean Bouin où l’expérience inédite des lignes arrières n’a pas donné les résultats escomptés, il faut que l’Union s’impose sur son terrain sous peine de se mettre en difficulté.

Actuellement en 11ème position c’est une fabuleuse dégringolade à laquelle on a assisté en trois mois pour cette Union et même si elle ne semble pas vraiment menacée par la descente il n’en reste pas moins que Grenoble ne veut pas mourir et qu’ils feront tout pour échapper à l’enfer de la Pro D2. De son côté il semble bien que l’Union est passée à côté de son objectif qui était de se qualifier pour le Top 6 et sur le peu de matchs qui reste il parait bien difficile de revenir à un meilleur classement. En attendant il s’agit de terminer la saison dignement en allant chercher le maximum de points avec le retour en forme de Poirot et de Marais pour l’instant en attendant le retour de Goujon. Il est vrai quel l’absence de Marais a été préjudiciable pendant tous ces mois et l’on n’a pas retrouvé le dynamisme du début de saison. La solidarité en défense a encore fait défaut face au Stade Français pour encaisser trois essais en dix minutes (10ème, 15ème, 18ème) pour une entrée dans le match complétement loupée et se retrouvé mené par 23 à 3 à la 19ème minute. Même si l’hemorragie a cessé par la suite l’Union s’est montrée incapable de refaire surface et même le duel au pied n’a pas été favorable au bordelo-béglais car Les parisiens ont passé cinq pénalités contre trois durant le cours du match démontrant que la discipline n’a pas été à la hauteur espérée pour l’UBB.

Pour recevoir Grenoble on en est revenu à une composition plus classique avec le retour de Lonca et Spence au centre de l’attaque avec le jeu au pied de Lonca aux côtés de Simon Hickey qui devrait apporter et le retour de deux ailiers de métier, ainsi que Ducuing qui reytrove son poste d’arrière. Devant aussi bien Cobilas suspendu que Poirot sont absents, c’est ainsi qu’on retrouve :
XV titulaire : 1-Taofifenua, 2-Maynadier, 3-Clerc, 4-Marais, 5-Cazeaux, 6-Madaule, 7-Chalmers, 8-Tauleigne, 9-Lesgourgues, 10 Hickey, 11-Connor, 12-Lonca, 13-Spence, 14-Ashley-Cooper, 15-Ducuing
Sur le banc : 16-Avei, 17-Kitshoff, 18-Jones, 19-Braid, 20-Doubrère, 21-Madigan, 22-Talebula, 23-Poux
Au cas ou : 24-Botha, 25-Dubié, 26-Brut de Rémur
On est sommes toutes en face d’une composition classique avec l’absence de Cobilas, Poirot et Rey ainsi que l’absence d’un autre bordelais qui lui jouera à 14 h 30 face à l’Italie ce qui lui laissera peut être le loisir de suivre la performance de ses coéquipiers mais pas dans la tribune comme à Jean Bouin. Côté Grenoblois on fait face à l’absence d’Aplon avec le retour de Gengenbacher qui n’a pas joué depuis plusieurs mois et il faut reconnaitre que les grenoblois ont du faire face à une succession de blessures qui les a fortement handicapés.
Union Bordeaux Bègles vs FC Grenoble
Stade Chaban-Delmas 18 h 30 le 11 mars 2017

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda