Bordeaux

La cité du Vin proposée comme centre mondial du vin

C’est Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme qui a avancé cette proposition lors d’une visite à la Cité du Vin en compagnie de Gustavos Santos, ministre du Tourisme de la république d’Argentine et Président du Conseil Exécutif de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Chaque automne, la Fondation pour la culture et les civilisations du vin offre à un territoire viticole (à la dimension soit d’une région ou d’un pays) la possibilité de présenter le « vignoble invité ». L’objectif est de faire découvrir au public à travers une exposition originale une région viticole sous l’angle de sa civilisation et de sa culture, exposition accompagnée d’un cortège de manifestations culturelles en rapport avec la région ou le pays invité. Le premier vignoble invité a été celui de la Géorgie en tant que plus ancien pays viticole du monde et Zurab Pololikashvili était présent lors de cette inauguration car il est aussi le représentant permanent de la Géorgie à l’Organisation Mondiale du Tourisme qui est basée à Madrid siège mondial de cette institution spécialisée des Nations Unis. Zurab Pololikashvili a bien compris tout le bénéfice que l’on pouvait tirer de cette invitation pour le pays mis en valeur lors de cette période. Cette visite n’est pas le fruit du hasard comme l’a souligné Michel Durrieu car Zurab Pololikashvili a accompagné Gustavos Santos, Ministre du Tourisme de l’Argentine car l’Argentine sera le pays invité en 2019 après la région de Porto qui est invité en 2018 au double titre comme première appellation d’origine contrôlée du monde d’une part et d’autre part les paysages du Haut Douro inscrit à l’inventaire de l’UNESCO. Donc cette année à partir du 5 octobre c’est la région de Porto qui sera à l’honneur jusqu’au 6 janvier 2019. Ainsi chaque année une exposition de Printemps généraliste et une exposition d’automne avec un pays invité à la Cité du Vin

Philippe Massol, Zurab Pololikashvili, Michel Durrieu, Gustavo Santos, Nicolas Gailly et Régine Marchand

Pour Zurab Pololikashvili "chaque jour le vin et la gastronomie font un peu plus partie du tourisme" et il a précisé "dans le monde il n’y a pas beaucoup d’endroit qui peuvent être un lieu international" et en accord avec Gustavos Santos, ministre du Tourisme de la république d’Argentine et Président du Conseil Exécutif de l’Organisation Mondiale du Tourisme, il a avancé l’idée d’organiser "ici" un événement mondial non seulement de montrer l’Argentine à Bordeaux et montrer la cité du Vin à l’Argentine et l’idée maintenant est aussi de montrer à tous les pays du monde entier avec l’OMT le pays mis en valeur à la Cité du Vin à Bordeaux. Après cette proposition faite donc en présence du directeur général de la Fondation Philippe Massol, devant Nicolas Gailly, administrateur de la Cité du Vin, devant Michel Durrieu directeur du CRT Nouvelle-Aquitaine, devant Régine Marchand Présidente du Comité Régional du Tourisme Nouvelle Aquitaine. Surement que la proposition intéressera Alain Juppé et lui fera plaisir. Après c’est Gustavos Santos, Ministre du Tourisme de l’Argentine qui a longuement décrit le vignoble argentin avec ses différentes région en rappelant que l’Argentine c’est le pays du Malbec. La route des vins en Argentine c’est 2.000 km de long, le long de la Cordillère des Andes avec les provinces de Rio Negro, de Neuquén, de Mendoza, de San Juan avec le Syrah, de Rioja, de Salta et la province indienne de Jujuy ou les Incas sont arrivés sans omettre qu’il y a aussi du vin en Patagonie. En conclusion le ministre du Tourisme d’Argentine a précisé que ce qu’il y a de mieux c’est une bonne viande, argentine bien sur arrosé avec un vin argentin. et le malbec convient très bien.

Ecrit par Bernard Lamarque