La Généalogie pour « quoi faire » ?

La France est le pays d’Europe où le nombre d’associations et d’adeptes de la généalogie est le plus élevé. Que ce soit en raison d’un accès aux archives gratuit ou d’un indéniable engouement, l’intérêt des Français pour ce retour vers les ancêtres ne se dément pas.

Quelques bonnes raisons de faire sa généalogie

Se replonger dans l’Histoire de France ou d’ailleurs... , comprendre que le racisme est dénué de tout fondement (beaucoup d’entre nous ne sont pas totalement français)... Avoir une activité à partager en famille : recherches entre époux, enfants-parents ou petits enfants-grands-parents... Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va. Renouer des liens avec les anciens. Un cadeau de Noël ou d’anniversaire unique (compter quelques années de recherches)...

Jusqu’où peut-on espérer remonter ?

Généralement, en se limitant aux seuls registres paroissiaux, on ne peut guère remonter au-delà du XVIIème siècle ; toutefois, en travaillant sur d’autres catégories d’archives (notariat, tutelles, registres de bourgeoisie), on peut quelquefois atteindre le XIVème siècle, mais le plus souvent en milieu urbain.

Alors qu’il est quasiment impossible d’établir la généalogie d’un enfant abandonné, vous pouvez espérer remonter jusqu’au Moyen Âge si vous avez des ancêtres nobles. Vous aurez d’ailleurs probablement l’occasion de constater que dans une généalogie, toutes les catégories sociales seront représentées.

La Bruyère ne disait-il pas que « chaque Français descend d’un roi et d’un pendu » ?

La dynastie mérovingienne

Combien de temps faut-il ?

Si vos ancêtres sont tous issus de la même zone géographique, vous avancerez plus vite qu’une personne effectuant des recherches dans 18 départements ou dans plusieurs pays. De plus les générations les plus proches de nous sont le plus souvent les plus faciles (et rapides) à retrouver. Plus l’on remonte dans le temps moins les registres sont précis et plus le travail de détective se fait sentir.

Cela dépend aussi du type de généalogie que vous souhaitez réaliser. La branche paternelle porteuse de votre nom de famille sera plus rapide que de faire les quatre branches de vos grands-parents.

Il ne s’agit pas d’une course ! Mais retrouver cet ancêtre que l’on a cru disparu à jamais est le meilleur moment de vos recherches. Le temps passé en vaut la chandelle car ce sera une victoire personnelle et familiale et un moyen pour vous de redécouvrir l’Histoire (nationale et régionale), les coutumes, etc…. de vos ancêtres.

En réalité, construire sa généalogie peut durer une vie entière : le sujet est vaste et toujours passionnant, les archives à découvrir nombreuses, le temps imparti réduit. C’est cela qui est passionnant !

Avis aux amateurs, pour tous renseignements, l’A.G.B. est là pour vous conseiller et vous aider…

logo AGB (AMITIÉS GÉNÉALOGIQUES BORDELAISES)

AMITIÉS GÉNÉALOGIQUES BORDELAISES

2 Rue Sicard (à côté du Marché des Chartrons).
33000 Bordeaux
Association Loi du 01.07.1901
Téléphone : 05.56.44.81.99 (répondeur)
Fax : 05.56.44.81.78
Courriel : g.nea.bordelaise@wanadoo.fr
Site : http://www.genealogie-gironde.org/

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda