Bordeaux

« Le noir te va si bien » assassine la mélancolie !

En ce moment, le théâtre « La Pergola » à Caudéran, nous offre une comédie savoureuse qu’il ne faut surtout pas rater.

Le mariage déraisonnable de deux charmants assassins. Dans un château que l’on devine en Écosse, un piège est tendu pour que Lucie et John qui viennent de convoler soient pris la main dans le sac. Les deux protagonistes sont en effet les spécialistes du mariage lucratif suivi du veuvage qu’il l’est encore plus. La police les a à l’œil, car chacun possède un palmarès étonnant de mariages consécutifs dont les conjoints sont décédés de morts pas du tout naturelles. Alléchés par leurs fortunes respectives, Lucie et John se marient avec l’intention de se débarrasser au plus vite, de l’autre afin d’en hériter. Ils ignorent qu’ils sont tombés sur leur alter ego dans le crime. Des stratégies diaboliques et hilarantes se mettent en place jusqu’au délire. Les deux épousés rivalisent d’ingéniosité, mais se heurtent à la rouerie de l’autre. Ils sont entourés d’une famille dont la morale n’est guère plus développée que la leur et dont certains membres sombrent parfois directement dans la plus franche perversité.

C’est avec talent que la compagnie Présence nous offre jusqu’au 21 janvier cette pièce qui à l’origine s’appelait « risky marriage » écrite en 1959 par Saul O’Hara et que Jean Marsan a adapté en 1972. Même si l’esprit « château hanté » est respecté, la pièce est enrichie et rafraîchie. La mise en scène de Michel Cahuzac maintient un rythme effréné et joyeux sans nous fatiguer de ces manigances à l’humour noir réjouissant, mais aux notes très actualisées qui rendent la pièce tout à fait contemporaine. Les décors et les costumes sont à la hauteur du propos.
Très sombre dans le sujet, mais d’un burlesque pimenté de jeux de mots délectables, la pièce est servie par des acteurs dont la performance est excellente ; par ordre alphabétique et de bienséance : Caroline Guastapaglia, Lola Jindra, Marie-Elise Perrin, Nine Jacquet, Carine Camelot, Michel Marchand, Michel Cahuzac, Benoit Wilfrid-Calixte. Michel Cahuzac qui y joue aussi le rôle du marié possède une formidable nature comique.

Tous les ingrédients sont là pour nous donner l’envie de prendre le chemin du théâtre. La compagnie Présence nous entraine avec une énergie communicative à danser à ces noces macabres.
Théâtre la Pergola rue Fernand Cazères Caudéran.
Plus de renseignements : http://www.compagniepresence.fr