Gradignan

Le salon du chocolat au Solarium de Gradignan

Quelques chocolatiers, ces bienfaiteurs de l’humanité, étaient réunis ce week-end grâce au KIWANIS de Pessac les Graves pour le bénéfice de ses œuvres sociales.

Héraclite aurait dit « si toutes choses devenaient fumets, on connaîtrait le monde par les narines », cela nous laisse songeurs, mais dans le solarium de Gradignan l’arôme du chocolat flottait là partout dans toutes les molécules de l’air. Ce qui est extraordinaire avec cet aliment c’est que son goût est à la hauteur de son parfum. Qui n’aime pas le chocolat ? Effectuez un petit sondage autour de vous et vous verrez que vous pourrez les compter sur le bout de vos doigts. Velours, chaleur, amour, enfance, régression délicieuse. Tout dans ce salon nous invitait à divaguer de stand en stand où pausaient habillés de chocolat de toutes sortes, des sculptures artistiques très sophistiquées, des objets plus amusants comme des voitures de collections ou des escarpins on vit même des mascarons ; ces petites figures perchées sur quelques maisons en pierre bordelaises, et, également, magnifiquement simples, des plaques comme on en a rêvé peut-être ; plus grandes que nos cahiers d’école.
Cabosses et les graines séchées
Les chevaliers de la cabosse ne sont pas à la traîne du progrès, ils pensent aussi à notre santé puisqu’il existe du chocolat à tartiner, sans huile de palme, sans lactose, sans gluten, ni sucre, mais que reste-t-il ? Le cacao et les noisettes bien sûr ! M’a jeté ce chef décoré en me tendant un bâtonnet chocolaté et tout à coup la pâte italienne si renommée me parait bien ordinaire, effectivement on entre dans une autre dimension, celle des gourmands éclairés. Le clou de la matinée ce fut le défilé de robes. La première s’est avancée, caparaçonnée bustier et jupe tout en chocolat ; le créateur a bien joué le jeu il s’est même permis d’ajouter une touche d’humour puisque il l’a affublé d’une grosse poitrine et d’un faux cul ce qui ne semble pas enchanter la mannequin qui doit se demander pourquoi on a sollicité une belle fille comme elle pour finir en bobonne de carnaval. Encore plus morose est la seconde, en tout cas on le suppose, car son visage est dissimulé derrière un très beau masque de fête vénitienne. Ensuite se succèdent une mariée sexy, une princesse porteuse d’une ombrelle ouvragée, une fille des îles, etc. Il fallait venir !
Les chocolatiers et les robes
On pouvait aussi trouver des confitures, du miel et des épices de toutes sortes ; fèves tonka, combava en poudre et poivre sauvage pour donner une couleur ensoleillée dans les assiettes. Et donc ce fut une fête du cacao très réussie.C’est le club KIWANIS Pessac Les Graves qui a organisé pour la huitième année ce Salon du chocolat. L’aspiration de cette association est de "Servir les enfants du monde" le Kiwanis est un Club service animé par des bénévoles, « responsables et de bonne volonté désirant construire un monde meilleur ». Son nom indien "nunkee-wan-nis" veut dire " Nous avons plaisir à partager nos talents ". Le premier club est né aux États unis, aujourd’hui le KIWANIS est présent dans une centaine de pays. Ce club aide plusieurs associations comme « les fées bleues » « princesse Manon » drôles de diab » et bien d’autres œuvres sociales.
Pour plus d’info cliquez ici


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda