Cyclisme

Le Tour Alternatiba est à mi-parcours !

Depuis son départ de Paris le 9 juin, le Tour Alternatiba a parcouru plus de 3000 km. Ces dernières semaines, les alternatives et résistances ont été rencontrées sur chacune des étapes pour montrer qu’il est possible d’enclencher la transition écologique dès aujourd’hui.

À Bure, le Tour Alternatiba à rappelé l’urgence de changer de modèle énergétique et a rencontré les opposants au projet d’enfouissement de déchets radioactifs CIGEO. À Rennes, la monnaie locale Galleco rencontre un vrai succès depuis sa création en 2013. Sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, des alternatives sont mises en œuvre avec un projet de « chantier école » qui dispenserait des formations aux métiers de la construction et du bois, une brasserie artisanale, ou encore du maraîchage. Le Tour Alternatiba a aussi rencontré Jean, de la coopérative CLEF à Leuze-en-Hainault, qui produit de l’électricité citoyenne et 100 % renouvelable. Bruxelles, Lille, Roubaix, Dunkerque, Calais, Beauvais, Rouen, Angers, Le Mans, Nantes… partout, les citoyen⋅nes agissent pour changer le système, pas le climat.

À l’occasion du “jour du dépassement*”, les Amis de la Terre et Action Non-Violente COP21 ont mené des actions partout en France pour dénoncer l’impact de l’obsolescence programmée sur la surconsommation des ressources et exiger le changement de pratiques de la grande distribution. Depuis les années 80, le jour du dépassement, fixé par le Global Footprint Network, ne cesse d’avancer : alors qu’il était atteint le 24 décembre en 1971, il est franchi cette année dès le 1er août ! Le modèle productiviste qui pousse à la surconsommation dans l’ensemble des secteurs (transport, alimentation, habillement, électronique), en est la cause directe. Leclerc et Carrefour ont été visés en raison de leurs résultats déplorables au classement des distributeurs établi en début d’année en fonction de leurs réflexes en matière de réparation

Chaque année, en France, au minimum 40 millions de biens tombent en panne et ne sont pas réparés. Les raisons sont multiples : appareils non réparables, absence de motivation du consommateur à faire réparer, coût de la réparation élevé. Les conséquences le sont aussi : un volume croissant de déchets électriques et électroniques à gérer, des emplois de réparateurs qui disparaissent et des consommateurs qui s’orientent de plus en plus vers le renouvellement de leurs biens que leur réparation. Pour sortir de cette logique, les Amis de la Terre recommandent d’étendre la durée de garantie légale de conformité de 2 à 10 ans ! Cette note fait le point sur les impacts possibles de cette mesure et les mesures complémentaires indispensables pour que l’extension de la durée de garantie légale soit un réel succès pour l’environnement et l’emploi local.

Bordeaux mardi 8 Septembre
18 h 00 : Rendez-vous place de la Bourse pour le défilé festif du Tour Alternatiba des 5 derniers km à vélo !
19 h 15 : Arrivée de l’étape Place Dormoy ! Prises de parole, temps de rencontre et d’échange Alternatiba, animations, musique, buvette et repas partagé.
21 h – 23h  : Grand concert Gratuit à la Rock School Barbey ! OPSA DEHËLI / HK et les Saltimbanques !

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda