Bordeaux

Les Lionnes savent recevoir à Pâques

Le moins que l’on puisse dire est que les Lionnes du Stade Bordelais n’ont pas fait les choses à moitié en recevant les joueuses du Racing Club Narbonnais pour l’avant dernière journée de championnat .

Entre dimanche Pascal et 1er avril les bordelaises avaient l’esprit joueur et n’auront eu de cesse tout l’après midi de ce dimanche ensoleillé de déposer des œufs dans l’en-but audois pour un score final sans appel et rare de 111 à 5 en leur faveur ! A l’approche des phases finales et du dénouement de la poule qualificative qui verra les girondines, classées deuxièmes actuellement, aller défier le leader Lons sur ses terres la semaine prochaine il s’agissait pour elles d’une répétition générale qui tourna surtout à la démonstration.

Lucie Vinacua marque

Les narbonnaises pas spécialement venues en victimes expiatoires eurent le mérite de vouloir jouer mais allaient perdre pied très rapidement. Le chrono affichait tout juste dix minutes de jeu que le "planchot" affichait déjà 21/0 ! Lucie Vinacua par deux fois et Léa Murie étaient à la conclusion d’actions d’envergures bordelaises. Les narbonnaises avaient beau s’encourager à ne pas lâcher rien n’y faisait et le mouvement perpétuel et bien huilé de la mécanique bordelaise leur donnait le tournis au point d’encaisser cinq essais supplémentaires durant cette mi temps dont deux de l’arrière Sarah Rives. Et pour ne pas faire les choses à moitié la demi d’ouverture Carla Arbez réussissait toutes les transformations pour faire enfler le score à 56/0 aux citrons.

Carla Arbez dans ses œuvres

A peine trente secondes de jeu après l’entame du second acte et Lucie Vinacua y allait de son troisième essai histoire de ne pas perdre le fil de la rencontre(63/0 41eme) avant que les narbonnaises aillent tout de même trouver récompense en inscrivant un essai en coin après une bonne occupation au pied (63/5 44eme). Mais ce ne fut que feu de paille car les lionnes jouaient tous les coups à fond en variant avec bonheur jeu dans l’axe et jeu déployé, utilisant le jeu au pied avec parcimonie et à bon escient. Avec des conséquences terribles pour des audoises en perdition encaissant neuf nouveaux essais dont trois de plus pour la seule Léa Murie, Amandine Pierru se chargeant de mettre fin au festival offensif et au chemin de croix audois, 111/5 dont 17 essais et 13 transformations.

Léa Muri

Copie quasi parfaite pour les Lionnes qui quelque soit l’issue du choc en terre béarnaise la semaine prochaine sont déjà qualifiées pour les quart de finale de la compétition. Une fin de saison pleine de promesse avec en ligne de mire un titre accessible de championne de France Armelle Auclair (deuxième division féminine) et une accession assurée dans le futur Top 16 de l’an prochain qui viendra remplacer le Top 8 actuel de l’élite du rugby féminin offrant ainsi un plus grand nombre de confrontations pour ce rugby féminin qui a acquis ses lettres de noblesse en remportant le tournoi des VI Nations avec un Grand Chelem à la clé.

L’arrière Sarah Rives

Ecrit par Daniel Vaquero

Photographe de sport indépendant sur la région Nouvelle Aquitaine je collabore avec Bordeaux Gazette depuis deux ans avec la diffusion de clichés et rédaction d’articles sur mes sports de prédilection ( Rugby, surf et Handball notamment).
Mon activité principale dans le domaine photo est la cession de droits de photos de sport pour diffuseurs ( clubs, collectivités,médias...)


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda