Bordeaux

Les voeux à la presse du Président Gleyze

Jean-Luc Gleyze a rendu un hommage appuyé à la presse en soulignant le rôle primordial que cette dernière joue dans l’information locale de proximité pour tenir les populations au courant des activités des élus.

Ce sont malgré tout des voeux d’optimisme et de solidarité que ce dernier a voulu prononcer malgré les menaces qui pèsent sur des émissions de grandes enquêtes comme celà vient de se faire jour. Il a pris la défense de la presse locale qui joue un rôle central dans la démocratie et doit rester indépendante en préservant le choix de ses sources. C’est entouré des membres de sa majorité qu’il a effectué cette intervention de voeux et il a profité de l’occasion pour présenter le nouveau directeur général des services Philippe Mahé, haut fonctionnaire qui succède à Laurent Carrié, parti en septembre dernier occuper le poste de secrétaire général de la préfecture de région Occitanie. 2018 sera donc l’année du dynamisme et de la croissance démographique affirmée, avec un département qui voit sa population régulièrement augmenter avec dès cette année une progression de dix huit à vingt milles habitants sur l’ensemble des secteurs : urbain, péri-urbain, littoral, rural avec la volonté de ne laisser personne au bord du chemin avec une Gironde qui est une terre de contraste où le président souhaite développer la notion de ville d’équilibre avec des contrats de pôles d’équilibre de services publiques comme Saint-André de Cubzac et Bazas déjà prêts à franchir le pas et d’autres ne vont pas tarder à suivre comme Langon ou Libourne permettant d’accrocher la ruralité au monde urbain. Le département s’est doté d’outils performants comme celui d’un établissement public foncier pour assurer des stratégies pérennes.

Des enjeux forts pour les années qui viennent avec la mobilité, le numérique, la culture et l’enseignement. Le département compte bien développer son plan de covoiturage en démultipliant les aires de covoiturage afin de fluidifier un maximum les échanges entre les urbains et les ruraux et irriguer au mieux l’intérieur du département avec une grande facilité de déplacement. Le grand chantier à venir est celui du plan Oméga qui prévoit l’accès de l’ensemble du département au haut débit avec la mise en place de 23 500 kilomètres de fibres et qui va constituer le plus gros chantier numérique français. Le marché est tellement énorme que les opérateurs traditionnels qui considéraient jusqu’à ce jour que seul les investissements sur Bordeaux et Libourne s’avéraient rentables, se livrent une lutte sans merci pour décrocher une part du gâteau. C’est grâce à une mise en concurrence judicieuse que le département a su faire chuter les coûts laissant les opérateurs à l’évaluation de leurs bénéfices, car une fois le réseau installé les gens se raccorderont et ce sont 400.000 prises en moins de 10 ans dont il est question. Le plan collèges 2024 se rattache à se développement du numérique, beaucoup de collège vont avoir besoin d’une mise à niveau. Autre évolution qui pourrait être majeure avec le revenu universel car si au départ la Gironde était un peu seule face à l’expérience, c’est aujourd’hui onze départements supplémentaires prêts à suivre, soit dix pour cent de départements français à la recherche d’une pré modélisation. Le problème des emplois aidés pour les collèges reste cependant d’une brûlante actualité, mais le département est à la recherche de solutions et vu le dynamisme des équipes des solutions se feront jour et le Président Gleyze s’y emploie.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda