Reggae Sun Ska

Nâaman, Pierpoljak, et Groundation, pour une dernière journée noire de monde.

Une 21ème édition avec une affluence totale certes moindre que lors de la 20ème édition à Talence, mais une réussite tout de même avec de bons groupes, des festivaliers heureux, et une météo reggae.

On dit souvent, qu’il faut une fin en apothéose, pour se souvenir d’un moment. Ce fût le cas dimanche soir à Vertheuil pour la dernière soirée du festival Reggae Sun Ska. Un domaine de Nodris bondé de festivaliers, des concerts mémorables et énormes à l’instar de celui de Nâaman.

Naâman

Une nouvelle fois sous un soleil de plomb (37°), les fans de reggae ont assisté à une troisième journée de goût. Les programmateurs et la direction du festival n’hésiteront pas à la fin de ce dimanche à venir sur scène afin de remercier le public qui a suivi le « sun ska » dans le Médoc en ajoutant que le festival ne « survivra » que si les fidèles et les passionnés reviennent encore et encore.

Les guetteurs

15h30, la journée commence par un remplacement. Le groupe « The Beautiful Girls » initialement prévu sur la scène Natty Dread, a annulé, et a été remplacé par « Les guetteurs » qui étaient prévus sur le village Sun Ska. Les jeunes de Boulogne Billancourt, figures montantes du reggae français ont eu la belle surprise d’ouvrir cette troisième journée. Si le public, n’était pas énormément présent, à cause de la chaleur et de l’horaire, c’est une belle découverte pour les courageux qui ont dansé et chanté.

Dub-Silence

C’est ensuite les groupes français « Dub Silence » (Haute-Savoie) et « Naksookhaw » (Loire) qui ont offert des concerts bien rodés et entraînants, respectivement sur les scènes One Love et Natty Dread. Des jeunes groupes que l’ont retrouvera assez rapidement sur les grandes scènes d’autres grands festivals.

Havana-Meets-Kingston

Début d’un mariage atypique de musiques cubaines et jamaïcaines sur la grande scène, avec la venue de « Havana Meets Kingston ». Groupe international, qui rassemble de grands musiciens emblématiques comme Sly & Robbie, Bongo Herman, ‘Bopee’ Anderson, Ernest Ranglin, Rolando Luna et Barbarito Torres du Buena Vista Social Club, Los Van Van, Havana Cultura et beaucoup d’autres.

Ken Boothe

La soirée continue et l’affluence monte encore d’un cran pour accueillir Diana Rutherfort, Ken Boothe, et Samory-I sur les deux scènes principales. Du côté de la scène Dub Foundation, c’est une journée riche aussi, Adrian Sherwood, Sir Festus Coxsone feat Speng Bond, Channel One Sound System.

Diana Rutherford

Dimanche soir à 22h20 il reste 3 concerts, et pas des moindres, avec les français Nâaman et Pierpoljak, qui ont complètement fait transpirer des festivaliers qui n’ont cessé de sauter, danser, remuer, chanter les titres des deux artistes. Dernière sensation du week-end, le groupe qui a fermé le festival était « Groundation » avec son guitariste et chanteur charismatique Harrison Stafford.

Ecrit par Loïc Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda