Scandaleux

Afin d’éviter une catastrophe aux prochaines élections européennes voire municipales, il semble qu’une stratégie d’étouffement du FN est en train de se mettre en place. Entendons nous bien ce n’est pas parce qu’on trouve scandaleuse l’attitude des banques vis à vis du Front National que l’on épouse les thèses de ce dernier car là il s’agit d’un problème réel de démocratie. Il faut quand même préciser que le coup, qui apparaît être en train de se monter contre le parti de Marine Le Pen, on peut le monter contre n’importe quel parti surtout s’il a des positions contre l’Europe telle qu’elle évolue aujourd’hui vers l’hyper libéralisme et le pouvoir sans partage des banquiers. Il faut se souvenir qu’en 2005 la France a dit non au référendum et que tout scrutin présentant une analogie quelconque à ce genre de question aurait le même sort. Sous Macron on ne tolérerai pas de perdre à nouveau un scrutin après la claque sénatoriale de septembre, alors il semble que l’on prenne ses précautions. On peut penser que celui qui a été catalogué comme Président des riches a dorénavant cette étiquette bien "scotchée" et elle va lui coller à la peau tout au long du quinquennat. Il doit regarder cette situation avec perplexité car malgré toutes ses tentatives soit de se rendre dans un quartier sensible, soit de se rendre aux restos du cœur, ces tentatives restent vaine, il demeure dans la tête des gens, le Président des riches qui plume étudiants, classes moyennes, retraités et précaires. Si lui représente quelque chose avec son parcours personnel teinté de duplicité, ses affidés députés relèvent d’un parti qui ne représente pas grand chose d’une part et d’autres part ils sont inexistants n’ayant souvent ni culture politique ni ancrage territorial, renforçant ce sentiment d’inconsistance et il y a peu de chance que les choses s’améliorent. Pour sauver les meubles la solution apparaît de donner une coloration nationale à chaque scrutin vidant de son sens tout scrutin local d’où l’idée de regrouper municipales, départementales et régionales le même jour. Pour l’instant rien n’est fait et il risque d’avoir du mal à l’obtenir.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.