Un Monsieur est parti ... Souvenirs ....

Entre autres confessions lors d’une interview réalisée par Laurent Delahousse, Jean d’Ormesson à propos du mot « imposture », nous confie se questionner, se demander si nous ne vivons pas dans une société d’imposteurs et non sans humour, s’il n’est pas le premier de ces imposteurs !!! Impostures dans l’art, impostures politiques, impostures économiques.

L’art contemporain est-il toujours vraiment de l’art ? Dit-il. Et de douter fortement de la qualité et du sérieux des projets politiques, notamment des extrêmes, certainement pas applicables !!! De trouver tout à fait insupportable que certains amassent des fortunes considérables alors qu’il y a d’innombrables pauvres et même très pauvres tout en s’excusant sans trop d’insistance de faire là du Mélenchon !!!
Le vieux sage qui compte bien dans les trente prochaines années écrire encore quelques livres ..... ne saurait avoir la naïveté de découvrir qu’excès et impostures économiques d’hier et d’aujourd’hui sont un des lots éternels de nos sociétés. Sauf que peut-être face à ces pratiques regrettables, il ne fait que constater que les doses tolérables par tous, sont actuellement en train d’être dépassées ou du moins dangereusement approchées, et que la partie visible de l’iceberg, qu’elle concerne l’art, la politique ou l’économie, laisse à penser que l’imposture ne serait après tout qu’une assez bonne et recommandable méthode pour tirer son épingle du jeu. Et que par ailleurs, une partie non négligeable du pouvoir serait désormais entre les mains d’une très petite minorité ne travaillant que pour sa seule et unique satisfaction.

Jean d’Ormesson et Jean-Marie Planes
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Pas de quoi bien sûr par cette simple constatation, ni résumer, ni expliquer tous les maux dont notre société souffre, la caricature serait bien trop facile car l’affaire est certes beaucoup plus complexe et certainement pas si grave, mais le ressenti, celui qui est à la source de multiples frustrations et qui alimente les extrémismes est bien de cet ordre.

Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous, mais cependant grave question entre autres pour les parents éducateurs ou encore pour les hommes politiques désireux d’interrompre la glissade… Petites ou grandes, de telles impostures, réprouvées par l’immense majorité d’entre nous, perdurent malgré tout et semblent même prospérer jusqu’à en devenir parfois exemplaires !!!
Jusqu’à quand et jusqu’où ???

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.