Bordeaux

Une année de plus d’invincibilité

La 37e journée de Ligue 1 offrait au Matmut-Atlantique l’affiche la plus importante de la saison des Marines et Blancs avec la réception du rival honni de l’Olympique de Marseille ce dimanche à 21 heures. Dans une rencontre équilibrée, Bordelais et Marseillais se quittent sur un score de parité logique (1-1).

Trente-neuf années que la tradition se perpétue : depuis 1977, le tant détesté Olympique de Marseille repart sans victoire de Gironde. A une semaine de la fin de la saison, les deux rivaux se livrent une lutte pour la cinquième et dernière place qualificative pour les barrages de l’Europa League, en attendant l’ajout probable de la sixième place comme place qualifiante pour ces mêmes barrages, si victoire du PSG il y avait en finale de la Coupe de France dans quelques jours. Actuellement aux mains des Marseillais, le vainqueur du choc entre Girondins et Phocéens s’adjugerait probablement de manière définitive cette cinquième place devant l’ennemi. Pour ce qui semble être le dernier match de Carrasso à Bordeaux avant un probable remplacement cet été, il est dans évidemment dans les cages devant une défense inédite : si Sabaly et Contento sont sans surprises titulaires en tant que latéraux, la charnière centrale est totalement suspendue, laissant la place au duo Jovanovic-Toulalan, qui lui laisse sa place au milieu à Plasil, capitaine du soir, aux côtés de Sankharé et Vada. Enfin, Malcom et Kamano sont sur les ailes, en soutien de Rolan seul en pointe de l’attaque. La rencontre démarre tambours battants. A peine deux minutes de jeu que sur un avantage laissé aux locaux, Malcom centre à ras de terre vers Sankharé, en position de hors-jeu, mais c’est finalement l’Uruguayen Diego Rolan qui pousse le cuir au fond des filets marseillais, profitant d’une défense jouant le hors-jeu.

Le buteur arrivé en janvier 2013 inscrit là son neuvième but de la saison en championnat. La partie ne pouvait pas mieux débuter pour le FCGB. Coup de sueur deux minutes plus tard lorsqu’un coup-franc lointain de Payet, dévié par Sabaly, heurte le poteau de Carrasso avant d’être dégagé en catastrophe. A la demi-heure de jeu, Payet encore, trouve cette fois-ci la transversale sur une superbe frappe lointaine. Heureux de voir les actions des adversaires toucher les poteaux, les Bordelais ne sont pas en reste cependant, mettant à mal la défense ciel et blanche à de nombreuses reprises, mais manquant d’efficacité dans le dernier geste notamment par l’intermédiaire de Kamano. La seconde période est clairement à l’avantage des Marseillais qui égalisent à l’heure de jeu sur une frappe de Gomis après un centre de Thauvin. Prenant l’ascendant au milieu de terrain, les visiteurs multiplient les offensives. Tout proche de céder dans les dix dernières minutes, les Bordelais ne sont pourtant pas loin d’avoir le dernier mot suite à cette superbe frappe d’Ounas détournée par un splendide arrêt du portier olympien. Un partout score final, un résultat qui fait les affaires de l’OM au classement mais qui permet au club au scapulaire de demeurer invaincu face à Marseille depuis le 1er octobre 1977 à Bordeaux. Le club bordelais est donc toujours sixième avec 58 unités, à une longueur de l’adversaire du soir.
Fin de saison samedi prochain, avec on l’espère un final en beauté, lors d’un déplacement à Lorient (samedi 21 heures) tous les matchs se disputant à la même heure

Ecrit par Thibault Jeantieu


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda