Bordeaux fête le vin

Une Corrèze très présente sur Bordeaux Fête le Vin

La Corrèze avait décidé de faire sa promotion à Bordeaux Fête le Vin à travers le veau de lait sous la mère et la pomme en jouant le jeu de la Nouvelle Aquitaine et de sa capitale, elle a fait recette.

Installée sur la partie enherbé des quais, à proximité du pavillon de Nouvelle Aquitaine pour ce vingtième anniversaire de Bordeaux Fête le Vin, la Corrèze avec un stand relativement étendu avec bodega salée et bodega sucrée a retenu l’attention de nombreux visiteurs. La Corrèze avait déposé des tables pour permettre de faire découvrir sa cuisine avec sa spécialité du veau sous la mère. Thierry Marx affectionne particulièrement cette viande très fine et très goutteuse pour sa côte de veau au cresson et les québécois sont friands de cette viande qu’ils produisent eux aussi. La Corrèze est le premier département français producteur de veau de lait sous la mère. Le veau sous la mère est reconnu indiscutablement pour ses qualités gastronomiques et c’est une longue tradition en Corrèze. La confrérie du veau de lait élevé sous la mère du pays d’Objat s’attache à la promotion de cette viande d’une tendreté incomparable, d’une savoureuse finesse relevée d’un très léger goût de lait de noisette. La Corrèze reste une région d’élevage avec sa race limousine, le cochon cul noir et l’agneau du Limousin mais de nombreux produits locaux bénéficient d’une excellente notoriété comme les cèpes, les noix, les châtaignes, sans oublier les fromages de la région mais le produit emblématique reste la pomme.

Thierry ROUHAUD, Chargé de mission pour la Promotion du Territoire au Conseil départemental de la Corrèze,
Olivier DELPY, Ferme de Berchat et exploitant de la Bodéga salée,
Paul THIEBLEMONT, Ferme des Parettes et exploitant de la Bodéga sucrée,
Nicolas JAUBERT, Directeur de la SAS EAT LIM, Chambre d’Agriculture.

La Golden du Limousin, la seule pomme de France bénéficiant d’une AOP et elle doit beaucoup pour sa notoriété à son président corrézien Jacques Chirac avec son "Mangez des pommes" : c’était le slogan percutant de Jacques Chirac pendant la campagne de 1995. Il y a « mangez des pommes », mais aussi « buvez du cidre » Il faut un kilo de pommes pour faire un litre de cidre. Celui-ci est confectionné à partir de pommes dites « à cidre », qui diffèrent des pommes à croquer, dites « à couteau ». Il en existe de nombreuses variétés, regroupées en familles de saveurs différentes dont les mélanges sont typiques d’une région ou d’un terroir. Le sol et le climat limousins conviennent très bien à la culture de la pomme. La pommeraie s’est étendue sur tout le limousin occidental, jusqu’aux monts de Blond à partir de 1955, passant de 179 hectares à 1 622 ha en 1974. En 2001, pour sauver une production traditionnelle de cidre que la désertification des campagnes avait peu à peu conduit à abandonner, une quinzaine de producteurs, avec l’appui des communes, des associations pomologiques et de la chambre d’agriculture de Corrèze, ont réimplanté des variétés anciennes de pommes à cidre sur une vingtaine d’hectares, redonnant du lustre à cette production.

Thierry ROUHAUD, Chargé de mission pour la Promotion du Territoire au Conseil départemental de la Corrèze lors de la remise des prix des vingt ans de Bordeaux Fête le Vin

Mais la Corrèze tisse une histoire particulière avec le vin de Bordeaux avec la fabuleuse histoire des marchands de vins du pays de Meymac puisque Meymac est devenu la "capitale" des grands vins de Bordeaux au XIXème siècle en allant jusqu’à être dénommé Meymac près Bordeaux. Se faire connaître et reconnaître dans le fabuleux contexte de Bordeaux Fête le Vin alors qu’aujourd’hui la Corrèze est partie intégrante de la Nouvelle Aquitaine était une occasion unique qu’elle a su saisir. Pas avare la Corrèze a offert le cinquième prix de la Tombola des 20 ans de Bordeaux Fête le Vin remporté par Madame Hélène Auriol et il s’agissait d’un séjour en week-end, un séjour 3 jours/2 nuits pour 2 personnes en lodge avec spa à Palazinges (19), petit-déjeuner inclus. Entre juin 2018 et juin 2019 (hors juillet-août) offert par Corrèze Tourisme. Ce que l’on sait moins c’est qu’il existe un vignoble corrézien qu’une poignée de propriétaires est en train de faire renaître depuis une vingtaine d’années car ce vignoble des coteaux de la Vézère, vignoble vieux de plus de 1 500 ans qui avait été entièrement détruit par le phylloxéra au XIX siècle. Il reprend ses droits progressivement avec une AOC qu’il a fallu argumenter et justifier. On y cultive Chenin et Cabernet franc avec des produits très originaux. Alors allez faire un tour au marché de Brive la Gaillarde, chanté par Georges Brassens et profitez-en pour faire un tour de Corrèze que les coureurs ont fait à vélo jusqu’en 2007.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda