Avant que Marlène Schiappa ne retourne sa veste

Marlène Schiappa signait en effet, le 27 mai 2010, à la veille d’une manifestation contre la réforme des retraites décalant l’âge légal de départ de 60 à 62 ans, une note de blog mettant en scène un dialogue entre la jeune femme et sa fille à propos de la grève du lendemain. Interrogée par son enfant sur l’objet de la grève, l’auteur de Maman travaille répondait : " Les retraites. Les gens veulent partir à la retraite avant de mourir de fatigue au travail, et si possible être assez bien payé pour ne pas aller balayer le McDo alors qu’ils marchent avec une canne ." Ce vibrant plaidoyer pourrait lui aussi coller avec la situation de 2019 puisque, selon les données 2018 de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), l’espérance de vie en bonne santé était de 64,5 ans pour les femmes et 63,4 ans pour les hommes. Marlène Schiappa ne mâchait pas non plus ses mots, il y a quelques années, contre l’idée d’un report de l’âge légal de départ à la retraite. Jeudi 12 décembre, le député insoumis Adrien Quatennens déterrait un tweet rageur de la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, daté du 23 mai 2015 : " Après 50 ans on ne t’embauche plus mais le Medef veut que tu partes à la retraite à 67 ans… Pendant 17 ans, tu fais quoi ? ", écrivait Marlène Schiappa, encore adjointe au maire du Mans. (Le vrai problème c’est que Macron veut faire travailler les séniors, mais personnes ne veut les embaucher à quelques exceptions près. NDLR)

Source : Journal Marianne on vous recommande !


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda