Dans le laboratoire de Lavoisier

Quelle ménagère du XXI° siècle a-t-elle conscience en nettoyant le carrelage de sa cuisine qu’elle utilise chaque jour une des grandes découvertes du Siècle des Lumières ? La propreté fait aujourd’hui partie de notre vie. Mais sa conquête fut un long combat de ceux qu’on appelait les "hygiénistes" et qui ne seraient probablement pas parvenu à leur but si les chimistes, tels Lavoisier, Berthollet ou Fourcroy ne les avaient pas aidé en découvrant des produits aussi usuels et aujourd’hui indispensables que l’eau de Javel.
Ces "hygiénistes" qui passaient à l’époque pour des doux dingues, qui prônaient les fosses d’aisance, l’air parfumé, les mains propres et les services d’hôpitaux séparés selon les maladies, se sont regroupés autour de ceux qui avaient des mœurs et des "lieux à l’anglaise" car l’hygiène nous a été inspirée par les théories britanniques et ceux qui en étaient les ardents propagateurs : les Francs-maçons de la Loge des Neuf Sœurs.
Poursuivant son exploration de ce groupe composé des plus grands savants du XVIII° siècle, Florence Mothe s’attachera dimanche 24 février à 17 h au château de Mongenan à Portets, à dresser le portrait du plus grand chimiste de tous les temps : Lavoisier.
De lui, le grand public connait surtout les circonstances de son supplice et la fameuse apostrophe prononcée (ou pas) par Dumas ou Fouquier-Tinville : "La République n’a pas besoin de savants". Mais le reste de la vie du célèbre fermier général mérite d’être contée car Lavoisier fut surtout réputé à son époque pour son apport à la fabrication des munitions puisqu’il fut le grand ordonnateur des poudres et salpêtres au moment de la Guerre d’Indépendance des Etats Unis . Poudres essentiellement fabriquées, d’ailleurs, à Bordeaux qui avait à l’époque les plus importantes fabriques d’Europe et qui le resteront jusqu’à la fin des guerres de l’Empire.
De la Franc-Maçonnerie à l’eau de Javel en passant par le laboratoire de l’Arsenal, Lavoisier et ses disciples, cette conférence entraînera ses auditeurs dans les réduits les plus secrets du règne de Louis XVI où se mêlèrent curiosité scientifique, découvertes, amitiés, inimitiés, secrets d’alcôves, affaires d’argent et sensibilités politiques.
Renseignements : château de Mongenan 05 56 67 18 11
Visite commentée à partir de 14 h, conférence à 17 h suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine,
entrée 10 €

"La lessive" d’Hubert Robert

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda