Déconfinement : les adolescents aussi passent au ’cash less’ !

Pixpay, application bancaire destinée aux adolescents (10-18 ans) avec accompagnement parental, observe depuis le confinement, avec une accélération en phase de déconfinement, que de plus en plus de foyers souhaitent équiper leurs adolescents d’une carte de paiement incluant le sans contact pour limiter l’utilisation du cash. La néo-banque pour adolescent a ainsi enregistré de nouveaux utilisateurs liés directement au contexte COVID entre les mois de mars et mai 2020. Les familles qui se sont tournées vers Pixpay durant cette période ont évoqué deux raisons majeures à ce changement de paradigme à savoir :
►L’explosion des achats en ligne (jeux vidéo, musique, vêtement) durant le confinement avec des adolescents qui ont dû utiliser la carte bancaire de leurs parents à défaut de pouvoir payer avec leurs économies en espèces.
►Un constat qui s’explique par le fait que seuls 15 %* des 10-18 ans sont équipés d’une carte de paiement en France.
Pixpay a d’ailleurs constaté auprès de ses utilisateurs que le paiement par carte a été largement privilégié aux retraits en espèces qui ont baissé de plus de 25 % sur la période ! Ainsi, les nouvelles solutions de paiement comme Pixpay commencent à se démocratiser au sein des foyers français au détriment des espèces afin de répondre d’une part, au mode de consommation des adolescents qui se sont encore plus digitalisés lors ces trois derniers mois et, d’autre part, à des parents en quête de réassurance alors que s’amorce la phase II du déconfinement qui rime avec réouverture des cafés/restaurants, et donc sorties entre amis. « Ces derniers mois, nous avons remarqué que nous séduisions une nouvelle cible de parents. Tout d’abord, le cas des parents qui ont dû largement céder leur carte bancaire pour permettre à leur enfant non-équipé en carte de paiement, de pouvoir utiliser leur argent poche pour effectuer leurs achats. Ensuite, le cas des parents qui savent que leur adolescent n’est pas le plus assidu en matière de respect des gestes barrières (lavage de main). Cette forme d’insouciance de la jeunesse est pour eux source de stress. Or, savoir que son enfant utilise une solution de paiement sans contact plutôt que d’échanger des billets ou des pièces qui ont touché 1001 mains revête une dimension très sécurisante », explique Caroline Ménager, cofondatrice de Pixpay.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Nous suivre sur Facebook

Agenda