Boulevard

Nos actuels gouvernants nous gratifient d’un tel nombre d’erreurs, de stupidités et de réformes improvisées qu’ils sont en train d’ouvrir un boulevard au Rassemblement Bleu Marine. Entre un nabot de droite qui a passé son temps à dresser une partie de la France l’une contre l’autre et un nabot de gauche qui s’assoit sur toutes ses promesses de campagne l’électeur français est totalement déboussolé. Le petit François s’est tellement parjuré qu’il fait passer Chirac pour un président tenant ses promesses autrement dit dans l’esprit des gens à la base, aujourd’hui c’est « plus menteur que lui, tu meurs ». Le mal est tellement profond que dans le cadre d’un second tour qui opposerait Nicolas Sarkozy à Marine Le Pen, ce dernier serait battu par Marine avec une abstention record de près de 50%. On ne parle même pas bien sur d’un candidat socialiste tant ses chances sont aujourd’hui inexistantes d’être présent au second tour. Tout ceci montre bien tout le discrédit qu’Hollande fait peser sur l’éthique socialiste bien aidé en cela par les agissements de quelques ministres ou députés voire conseillers. Tout ce beau monde ne s’est pas gêné du reste pour "dézinguer" le président par la suite, accréditant le portrait qu’en a fait son ex-compagne. On assiste à l’étalage du côté le plus détestable de la politique avec ses comportements délictueux qui ne lui font pas honneur et ses réglements de compte de petits "michetons" sans envergure. Les anti-européens n’ont jamais été aussi nombreux d’autant qu’on a un peu omis de prendre en compte le vote de 2005 où les français avaient rejeté la constitution européenne et les faits sont têtus car aujourd’hui le rejet serait encore plus fort. Depuis 40 ans on déconstruit l’Europe en laissant le pouvoir aux oligarques qu’Angella Merkel biberonne dans le cadre des intérêts allemands. Alors que la guerre fait rage sur le plan économique à toutes les commémorations, le bal des faux-culs s’ouvre sur des étreintes de pacotilles sous les yeux goguenards des français à qui on montre sans arrêt les atrocités allemandes de la dernière guerre, si ce n’est de l’avant dernière, voire l’avant, avant dernière. Comment s’y retrouver alors qu’aujourd’hui un sondage annonce que 83% des français souhaitent que l’actuel Président ne se représente pas. La France fait l’effet de l’intérieur d’une pétaudière sans nom et il faudrait un président un peu moins balourd et un peu plus honnête dans ses propos pour barrer la route à Marine. Et si pour une fois on abandonnait le marc de café pour lire l’avenir dans le moût du Bordeaux !

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda