Bègles

L’Union sauve un point en fin de match face à Montpellier !

Défaite sur son terrain par 36 à 29 et seule équipe à avoir perdu à domicile pour cette 4ème journée l’Union a servi un salmigondis de match. On s’attendait vraiment à mieux après la prestation fournie devant Castres lors de la précédente journée. Il semble bien qu’il n’y ait pas d’effet Moga à l’inverse de l’effet Chaban et on a assisté parfois pendant quelques minutes à un festival de grand n’importe quoi. La rigueur n’était pas au rendez vous d’un match que l’Union n’aurait pas du laisser échapper si elle avait été réaliste.

C’est vrai que le MHR passe pour la bête noire de l’UBB mais il y avait la place de faire quelque chose dans cette rencontre et ce n’est pas la maigre consolation du petit point reconquis en fin de match qui peut adoucir l’amertume des supporteurs. Bien sur on peut trouver des points positifs dans ce match car l’Union se remet à marquer des essais et par ses ailiers dont un était centre d’un soir mais quand même ! L’image de ce match plus qu’un peu désastreux est fournie par ce passage ou le MHR se retrouve à 14 avec un avant en moins et trouve le moyen de glaner 10 points en position d’infériorité numérique. On a vu une Union incapable d’appuyer là ou ça fait mal non pas qu’elle n’en n’ait pas les moyens mais en faisant des choix de jeu totalement à contresens de la physionomie et du développement de la rencontre, c’était devant que Montpellier était amoindri et non derrière. Blair Connor part inscrire son premier essai de la saisonL’Union avait montré une belle efficacité en jouant juste face à Toulouse et à Castres et l’absence du capitaine Matthew Clarkin n’est peut être pas étrangère à cette contre performance. Il ne faudra pas trop s’amuser à ce petit jeu, car c’est la porte ouverte vers la Pro D2 quand on voit que le promu Oyonnax ne lâche rien chez lui comme Brive du reste et l’étalonnage parfait aura lieu quand Montpellier ira jouer à Oyonnax. Bien sur on peut toujours se "gargariser" du fait que l’an passé après 4 matchs l’Union n’avait que 4 points et que cette année elle en a 9 à la même échéance, mais ce n’est pas pour autant rassurant après ce qu’on a vu face à Montpellier. Rien ne dit d’autre part que l’UBB fera la même fin de saison que l’an passé. Un match a bien vite oublier que cet UBB MHR et maintenant il devient impératif d’aller chercher un point à Grenoble, ce qui est loin d’être évident car les grenoblois sont rentrés bredouille de Perpignan. Au crédit de l’Union quand même cette furieuse envie du pack d’avants sur lequel on n’a peut être pas assez joué et qui pouvait mettre en difficulté le MHR surtout pendant la période où celui ci était en infériorité numérique. Montpellier avait tablé sur le fait que l’Union enverrait du jeu et avec un système de défense très agressif à la limite du hors jeu, les Montpellierains ont su intercepter, relancer et gagner. Parfois si on veut gagner il faut se faire violence de jouer un peu contre nature car l’important dans ce très difficile Top 14 n’est’il pas de gagner, la manière viendra après ; le projet de jeu c’est bien mais le championnat réclame des victoires !

Union Bordeaux Bègles 29 (3 essais Talebula 15ème, Connor 46ème, Meynadier 79ème ;4 pénalités Bernard 22ème, 28ème, 34ème, 60ème ; 1 transformation Bernard 15ème

Montpellier Hérault Rugby 36 (3 essais Audrin 13ème, 36ème, 49ème Combezou ;5 pénalités Paillaugue 4ème, 20ème, 40ème, 58ème, Pellisié 76ème 3 transformations Paillaugue 14ème, 37ème, 50ème.)

Plus de photos du match

Vidéo LNR

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Article précédent
Le Bordeaux de « Cherie »
Article suivant
Les clés du camion

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet








Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda