L’inquiétant score de Marine Le Pen

A chaque élection les sondeurs sont dans le vent et le Front National perce les lignes de défense de la République. La difficulté à évaluer le score réel du Front prouve bien qu’il y a une part de vote honteux, on se lâche dans l’isoloir mais pas dans les sondages. Le combat qu’a mené Jean-Luc Mélenchon n’a pas donné les résultats qu’il escomptait et Marine Le Pen obtient le meilleur score jamais réalisé pour son parti. Quel avenir cela réserve t-il ?

Le plan National
Les résultats définitifs ne seront connus que dans la journée avec l’intégration du vote des français de l’étranger. Les chiffres du Ministère de l’intérieur de 2 heures du matin sont les suivants : François Hollande (PS)  : 28,63%,Nicolas Sarkozy (UMP) : 27,08%, Marine Le Pen (Front National)  : 18,01%, Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche)  : 11,13%, François Bayrou (MoDem) : 9,11%, Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts) : 2,28%, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) : 1,8%, Philippe Poutou (NPA) : 1,15%, Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) : 0,57%, Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès) : 0,25%. François Hollande est en tête dans le dernier virage pour attaquer le long sprint final.

Localement Web Bacchus : www.bacchusstar-mika.com Blog Animations : http://mika-animations.over-blog.com
En ce qui concerne Bordeaux on peut se sentir un peu rassuré car Marine Le Pen y réalise un de ses scores les plus faibles avec seulement 8,2%, mais par contre à Coutras ou à Pellegrue elle arrive en tête, montrant bien par là que sa percée est essentiellement dans les secteurs ruraux où les gens se sentent totalement abandonnés de tous avec le départ des services publics, même si à Lormont et à Bègles elle obtient des résultats importants sur la CUB. Le mal n’a pas gagné la ville centre, mais on sent la préfiguration de ce qui va se passer si Nicolas Sarkozy perd l’élection ce qui faisait dire à Alain Juppé sur RTL ce matin :"Faire en sorte que l’opposition reste unie" sans préciser sous la houlette de qui. Le positionnement de l’actuel chef de l’Etat pour tenter de sauver sa place, va être compliqué entre la danse du ventre et la drague subtile des voix du FN.

Quel avenir ?
Philippe Tesson, inlassable supporter de Nicolas Sarkozy, se pose la question de savoir où cette élection conduit plutôt que de s’interroger sur : la faute à qui ? Positionnement qui oublie totalement que pendant 5 ans l’actuel chef de l’Etat n’a fait que diviser par sa rhétorique guerrière et aujourd’hui, il se retrouve face à lui même. Marine Le Pen en fine mouche a bien vu tout le parti qu’elle pouvait tirer de la situation en jouant sur 2 tableaux : l’abandon du monde rural d’une part et la peur de l’autre (l’Africain du Nord déguisé en islamiste) en milieu urbain avec comme dénominateur commun le rejet du traité européen que Nicolas Sarkozy a fait rentrer par la fenêtre alors que plus de 54% des français l’avaient mis à la porte en mai 2005. François Hollande,s’il est élu, devra résoudre cette équation.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette

Ecrit par Mika


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda