Bordeaux

La Bibliothèque de Bordeaux devient Médiathèque de Bordeaux

Après plusieurs mois de travaux la bibliothèque de Bordeaux a réouvert ses portes avec un nouveau look intérieur qui lui sied bien, comme ont pu le constater, Alain Juppé en compagnie de Dominique Ducassou , de quelques élus, du personnel de la bibliothèque et de Bruno Racine, Président de la Bibliothèque Nationale Française. A cette occasion la Médiathèque de Bordeaux a ouvert un portail internet donnant accès à onze bibliothèques de quartier, ce qui fait de cette "bibliothèque" la seconde sur le plan français.

Après 25 ans de bons et loyaux services la bibliothèque de Bordeaux a eu besoin d’un toilettage interne pour mieux répondre aux aspirations et aux exigences du XXIème siècle et c’est ce qui a été fait.

Anne-Marie Cocula et Alain Juppé ont l’air particulièrement intéressé par le contenu de la vitrine
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Cette inauguration a paru un événement suffisamment important à Bruno Racine, Président de la BNF pour surseoir à tout autre engagement et être présent pour cette journée. Après une visite des quatre étages du bâtiment, Alain Juppé s’est attardé sur l’espace dédié à l’Aquitaine et à Bordeaux où il a pu voir une carte postale montrant la Fontaine qui est à Québec sur une place qui a été rebaptisée place de Bordeaux et inaugurée le 2 septembre 2012 à Québec. Il est vrai que sur cette espace on découvre dans des vitrines des documents rares sur Bordeaux, la ville, ses habitants, les lieux, les usages vestimentaires alors qu’on peut voir en parallèle des films documents d’archives. Un lieu inédit aussi qui consiste en un studio parfaitement équipé où l’on peut venir travailler son instrument pour les musiciens sans agacer le voisinage. La visite s’est terminée après avoir salué les personnels de l’accueil par les discours d’usage dans l’auditorium de la bibliothèque magnifiquement refait. C’est Alain Juppé qui a pris la parole en premier pour rappeler tout ce qui a été fait au niveau des bibliothèques et particulièrement de quartier avec la prochaine ouverture de deux lieux supplémentaires dans le quartier Belcier à Armagnac et à Saint-Augustin ainsi que l’étude qui est lancée pour une ouverture à Caudéran qui en est dépourvu. En ce qui concerne la bibliothèque centrale qui est donc la deuxième plus importante de France elle a reçu depuis sont ouverture 13 millions de visites sur ses 27.000 m² ouverts au public et elle détient 1 million de documents dont certains remontent au VIIIème siècle. La modernisation de la bibliothèque s’est faite par tranche et globalement depuis sa mise en service c’est 15 millions qui ont été investis dans les différentes tranches d’amélioration et d’actualisation.

Bruno Racine pendant son allocution
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Alain Juppé a souligné : "Les applications numériques y tiennent une place tout à fait considérable, nous en avons vu quelques exemples et je voudrais saluer ce portail de la ville de Bordeaux que nous venons d’ouvrir et qui est ouvert à tous ceux qui voudront bien s’y joindre." L’attractivité de l’offre de services et des collections a été renforcée par le développement du multimédia, la multiplication des accès Internet, l’apparition d’un portail documentaire et la création d’une cafétéria et d’un espace "cultures numériques", le Num’. C’est Anne-Marie Cocula, représentant Alain Rousset qui a pris la parole ensuite, elle qui était de l’inauguration de 1991 ainsi que Dominique Ducassou, a beaucoup fréquenté la bibliothèque en tant qu’usagère du fond documentaire. Elle a souligné que l’évolution amène à parler aujourd’hui de médiathèque et elle a salué la part dévolue à l’Aquitaine et à Bordeaux qui en est sa capitale. Elle souhaiterait aussi qu’à un moment donné par rapport au portail mis en place on puisse trouver le moyen d’y associer l’ensemble des bibliothèques de la communauté urbaine. Quant àBruno Racine il s’est dit très heureux d’être là et il a précisé que quand une bibliothèque comme celle de Bordeaux réouvre c’est un événement suffisamment important pour qu’on y consacre la journée. Pour lui "la bibliothèque physique et son versant numérique sont inséparables l’un de l’autre et rétro agissent l’un sur l’autre " j’ai admiré au cours de la visite comment architectes et bibliothécaires ont travaillé afin que ce bâtiment soit devenu lumineux, accueillant, coloré pour qu’il s’adapte à tous les usages." C’est le préfet d’Aquitaine qui a clôturé la série des discours officiel.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda