La SNCF face à l’évolution de la demande

C’est la direction complète de la Région Aquitaine Poitou-Charente qui est venu au club de la presse pour parler de son évolution et des projets en cours, particulièrement en ce qui concerne Bordeaux après la mise en place de la nouvelle passerelle à 4 voies. La SNCF est en crise de croissance et la gestion de cette crise demande beaucoup d’attention.

Pierre Boutier, Directeur Régional SNCF Aquitaine Poitou-Charente ; Alain Petitpoisson, Directeur délégué TER Aquitaine ; Stéphane Chapiron, Directeur Infrapôle Aquitaine ; Philippe Castay Directeur agence gares Sud-Ouest et Jean-Michel Martin Directeur Commercial Régional étaient présent pour cette conférence de presse, alors que dans la salle avaient pris place Philippe Buisson, conseiller régional, porte parole de la région Aquitaine et Fabienne Cala responsable du service TER du Conseil Régional.

Pierre Boutier fait part que le train et de plus en plus utilisé par nos concitoyens et que c’est aussi une volonté des pouvoirs publics : "Il y a un appétit de consommation de train qui est constaté sur les liaisons locales et nationales".
L’indice de satisfaction en ce qui concerne les TER en Aquitaine est en net progression (+ 10 points), pour le TGV c’est 3.000.000 de voyageurs entre Bordeaux et Paris sur l’année et il s’agit de continuer à développer la qualité de service.

En ce qui concerne les travaux en cours c’est sur la ligne Pau Oloron qui va être remise en service et dont la première rame va s’appeler Canfranc comme le fait remarquer Philippe Buisson, pour bien marquer les esprits, car le Conseil Régional veut ré-ouvrir cette ligne, vers Canfranc.

Stéphane Chapiron, Alain Petitpoisson, Pierre Boutier, Philippe Castay et Jean-Michel Martin
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Ensuite des travaux sur la ligne Bordeaux Sarlat et la ligne de ceinture. dans l’avenir, c’est dans le cadre de la mise en œuvre de la LGV avec tous ses raccordements entre lignes classiques et LGV que les travaux seront les plus lourds et feront perdre du temps entre Bordeaux et Paris, c’est un engagement d’1 milliard d’€ de travaux. Dans l’immédiat il va s’agir de passer à quatre voies entre la Benauge et Cenon entre 2011 et 2016. A la question : "La gare de Cenon sera-t-elle à 4 voies ?", il est répondu : "Oui, elle sera à 4 voies."

En ce qui concerne les TER, il est fait état d’une commande de nouvelles rames plus performantes de 22 Regiolis et 24 Regio 2N (deux niveaux pour une meilleure capacité) qui sont commandés et financés par le Conseil Régional d’Aquitaine via la SNCF.
Il est fait état du projet Euratlantique avec tous les terrains ferroviaires mis à la disposition du projet dans le cadre d’un protocole de coopération foncière signé en septembre 2010 en présence de JL Borloo.

Une étude cofinancée par la SNCF et la société aéroportuaire, a été réalisée pour imaginer une liaison performante entre la Gare Saint-Jean et l’aéroport de Bordeaux Mérignac. La conviction commune est qu’un bon aéroport est un aéroport bien relié à la gare et que si sur Bordeaux-Paris les structures sont en compétition, il n’en va pas de même pour les moyens et long courrier où là c’est la totale complémentarité. Les propositions seront connus dans le courant du premier trimestre.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda