Les Lionnes du Stade Bordelais

Le Stade Bordelais ne confirme pas à l’extérieur

Après sa victoire bonifiée contre Rennes la semaine dernière, les Lionnes espéraient confirmer en région parisienne leur bon résultat mais Bobigny s’est finalement imposé sur le score de 23 à 0.

Ce déplacement chez les rouge et noir de Bobigny était une occasion de s’éloigner de la zone rouge au classement face à un rival potentiel pour le maintien. Mais cette journée a mal démarré avec du retard à l’allumage pour la numéro 10 des Lionnes qui a contraint le staff a faire des changements de dernière minute dans l’équipe de départ. D’entrée les Lionnes encaissent trois points par Sandra METTIER suite à une pénalité. Ensuite, elles rentrent dans le match avec les mêmes ingrédients qui ont été les clés du succès la semaine dernière. La défense est toujours efficace et l’alternance des formes de jeu met en difficulté les locales.

Par contre, cette domination ne se concrétise pas au tableau d’affichage alors que la néo internationale METTIER enquille une autre pénalité pour Bobigny dès la deuxième incursion de son équipe dans le camp bordelais. Cela fait 6 à 0 après seize minutes de jeu. Les ballons sont partagés, le pack Bordelais secouent leur adversaire du jour sur les mêlées et Coumba DIALLO fait une moisson en touche pour les locales. Cette dernière aurait pu être élue talent d’or du match tellement elle a dominé la rencontre par le nombre de ses interventions et sa capacité à avancer dans toutes les situations. On la retrouve en fin de mi-temps sur une touche à cinq mètres où les bordelaises se font avoir comme des débutantes sur une combinaison en touche bien réalisée. La transformation échoue sur la barre. Depuis le début de saison les Lionnes gèrent mal la fin du premier acte en encaissant souvent des points à ce moment du match.

photo Bordeaux Gazette - JC Aronoff

11 à 0 à la pause, tous les espoirs sont encore permis vu les actions de qualité menées en première période. Ces espoirs sont de courte durée. Le bon jeu au pied des louves met sous pression les bordelaises qui pour se dégager ne respectent plus les consignes et commettent une maladresse. Les avants font encore le boulot en regagnant le ballon sur la mêlée suivante. Elles pensent alors avoir fait le plus dur mais un manque de concentration ne permet pas de gagner proprement son introduction, le ballon sort par le couloir et l’inévitable DIALLO le récupère pour marquer le deuxième essai.

18 à 0 les choses se compliquent mais tout était encore possible. Sauf qu’à partir de ce moment, les joueuses du Stade Bordelais sont retombées dans leurs travers avec beaucoup d’en avant et de ballons rendus trop facilement à l’adversaire qui n’en demandait pas tant. Malgré le carton infligé à Aida Ba, elles dominent le match surtout grâce aux erreurs bordelaises. Ce manque de rigueur se retrouve sur le dernier essai encaissé avec un mauvais placement de l’arrière sur touche et un bon jeu au pied de BISCARRAT que Marion LIEVRE prolonge pour un plongeon dans l’en but synonyme de bonus. Toutes les tentatives des visiteuses terminent par une faute de main ou un mauvais choix jusqu’à la dernière action du match, un surnombre flagrant qui est mal négocié en se terminant par un jeu au pied infructueux.

La déception était grande à la fin de la partie parce qu’il y avait bien mieux à faire pour ce sixième match de l’année. Pour assurer le maintien, il ne faudra pas laisser trop de points en route. Le positif de la journée c’est que cet adversaire est largement à la portée des bordelaises malgré la lourdeur du score ce qui permet d’envisager un résultat pour le match retour. Les autres raisons de satisfaction du week-end sont les progrès des cadettes sur le tournoi de Bayonne et la victoire de l’équipe deux qui continue son sans faute en championnat avec une victoire bonifiée face à la Couronne sur le score de 34 à 11.

Stade Bordelais : GENDREAU (ROGLER 60’), GARNIER (BOUAROUDJ 30’, KEREMBELLEC 55’), BEN ABDALLAH (BERGE 45’), GABRIEL (MORICE 50’), KOITA, CAMARA, DESTOMBES, MARIE, SAUBUSSE, LAGOUGINE, LAFFARGUE J , THOMAS, GRASSINEAU, LAFFARGUE P (MARCHET 55’),FOURCADE (LE NAOUR 45’).

Bobigny : 23 (2 pénalités (2’ et 16’) et 1 transformation de METTIER (45’), 3 essais Diallo (38’ et 45’), LIEVRE (55’)
Stade Bordelais : 0

Ecrit par Matthieu Codron


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda