Meeting de la gauche unifiée pour battre la droite en centre-ville

Ce jeudi soir à l’Athénée Municipal de Bordeaux, la gauche plurielle était réunie dans un dernier meeting de campagne pour les législatives. Brigitte Comard du front de Gauche, Noël Mamère et Marie Claude Noël d’EE-LV ainsi que Sandrine Doucet du PS ont communément appelé à battre la droite dans la deuxième circonscription avec le tandem socialiste formé par Michel Delaunay et Vincent Feltesse.

« La droite et nous n’avons pas les mêmes valeurs »

Noël Mamère à la tribune
Photo Nicolas Pastor

Tous dénoncent les divergences entre les deux bords politiques. Brigitte Comard, ex-candidate Front de Gauche dans la deuxième circonscription insiste, « nous devons battre la droite ; échapper à la barbarie ». Elle s’offusque de l’assimilation délibérée du Front de Gauche au Front National, confondus par la droite comme deux partis extrémistes aux mêmes valeurs. Enfin, Brigitte Comard cherche à mobiliser et dénonce le taux d’abstention « catastrophique ». Par ailleurs, Vincent Feltesse, suppléant de la députée sortante Michèle Delaunay, rappelle l’importance du scrutin : « il faut donner une majorité forte parce qu’elle permettra d’appliquer des lois ». Enfin, le maire de Bègles, Noël Mamère, rappelle la nécessité d’une alliance forte pour battre la gauche, « il faut que la gauche ne lâche rien ».

« Juppé a dit qu’il était maltraité, c’est une bonne nouvelle »

Enfin, Michèle Delaunay passe à la tribune et se plaît à contrer son ancien adversaire Alain Juppé : « Juppé a dit qu’il était maltraité, c’est une bonne nouvelle ». Elle ironise le manque de moyens qu’il a avancé et signale que la droite a utilisé la municipalité pour faire campagne, « mon concurrent à donné des milliers de coups de téléphone à des gens qui étaient sur liste rouge. Alors d’où viennent ces listes ? Peut-être de la mairie ; je m’interroge ». Mais la député sortante n’oublie pas l’enjeu de ce second tour, en plus de la préservation de son poste ministériel, il s’agit aussi de « donner une majorité claire et limpide » à François Hollande. La député sortante conclue enthousiaste, « nous devons être unis, unis pour être forts et forts pour être libres ! ».

Ecrit par Nicolas Pastor


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda