Bas les masques !

On n’arrête pas de nous bassiner sur le fait que le masque n’est pas nécessaire pour le "Vulgum Pecus" dans la rue et qu’il est seulement indispensable pour ceux qui vont au contact des contaminés mais même pour eux il n’y en pas suffisamment donc il y a la, un énorme et vrai problème car le virus ne circule qu’entre deux personnes qui ne sont pas assez éloignée matériellement l’une de l’autre. Mais les Coréens du Sud ont éradiqué le Coronavirus sur la base du port du masque et des tests avec des méthodes de traçages que nous n’aurions surement pas acceptées mais la méthode est efficace. Aujourd’hui dans la rue on voit de plus en plus de personnes avec des masques peut être plus ou moins efficaces car il y en a de fortune, mais qui apportent une protection même minime et dans le lot il y en a des efficaces comme le FFP2. On parle de plus en plus du port du masque au fur et à mesure du développement du Covid 19 en Métropole et le gouvernement sollicite tous les fabricants possibles pour en obtenir, ce qui prouve bien son intérêt général à ce masque et pour tout le monde. Il y a fort à parier que quand la production de masques sera suffisante on demandera le port obligatoire du dit masque. La vraie communication aurait consisté à dire : "Nous n’avons pas suffisamment de masques pour que tout le monde en porte donc on les réserves en priorité à ceux pour qui en ont vraiment besoin et on pallie à cette absence par des mesures de distanciation sociales et dès qu’il y en aura assez on pourra en procurer à tous". L’inertie du système est telle que d’une part c’est très difficile de mettre les fabrications en route d’autant qu’on n’en fabrique plus en France démontrant la stupidité de faire fabriquer des éléments de première nécessité ailleurs. L’heure n’est pas à la polémique mais il faudra revoir le principe même de la mondialisation à l’heure où chaque pays se referme sur lui-même et en sortie de crise on pourra peut être envisager une forme de reconnaissance à ce virus qui nous fait comprendre la stupidité de notre système économique et de l’évolution de nos sociétés.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Nous suivre sur Facebook

Agenda