Grande America, acte II !

Deuxième semaine après le naufrage du porte-conteneur italien (12/03/2019) au large des cotes françaises, tandis qu’il naviguait de Hambourg vers Casablanca.

Suite à un épisode météorologique nettement plus favorable ces derniers jours, le dispositif complet de lutte antipollution a pu être mis en œuvre. Pour faire face à la fois aux 2200 tonnes d’hydrocarbure qui s’écoulent du bateau de la compagnie Grimaldi lines, ainsi qu’aux matières dangereuses, contenues dans quelques 45 conteneurs. Le communiqué de presse du 19/03/2019 du préfet maritime de l’Atlantique, le vice amiral d’escadre Jean-Louis Lozier, nous en révèle les différentes étapes, menées de manière simultanée :

Source : https://www.premar-atlantique.gouv.fr/communiques-presse/naufrage-du-navire-grande-america-dans-le-golfe-de-gascogne-communique-de-presse-n-14


- Le Maria de Maetzu et l’Alonso de Chaves ( deux remorqueurs espagnols), le VN Partisan ainsi que le TSM Kermor travaillent en continu à la verticale de l’épave où subsiste toujours une « irisation de surface parsemée d’amas de fioul lourd » ;
- Quant à la pollution initiale émise le mardi 12 mars lors de son naufrage, qui a dérivé en surface de l’eau, sont intervenus le BSAA Argaunote et le VN Sapeur, le BSAM Rhône et le Ria de Vigoi. Des barrages hauturiers ont été déployés pour confiner le polluant et le pomper ensuite à bord des navires de lutte anti-pollution.
L’Argonaute a effectué des prélèvements d’échantillon en mer sur le front avant de la pollution, afin d’être analysés par le CEDRE et le LASEM.
Des vols aériens de surveillance maritime ont eu lieu à ce jour ; ils sont le fait d’aéronefs de la Marine Nationale : Falcon 50, Atlantique 2, hélicoptères Caïman et Dauphin. Ces opérations ont permis de repérer des conteneurs en dérive… Compte-tenu des conditions météo et océanographiques dans le Golf de Gascogne, une arrivée d’amas de fioul sur le littoral français " semble très peu probable avant 10 jours."
Bordeaux Gazette reste aux aguets !!

Petit glossaire de la lutte anti-pollution :
BSAA : bâtiment d’assistance et de soutien affrété ;
BSAM : bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain ;
CEDRE : centre de documentation , de recherche et d’expérimentation contre les pollutions.
LASEM : laboratoire d’analyse, de surveillance et d’expertise de la Marine.

Il est à noter qu’en cas de sinistre en Atlantique, un plan d’intervention a été signé en 1999 : le Biscaye Plan, qui repose sur un accord Franco-Espagnol. Il prévoit le partage des eaux du Golf en deux. Toute intervention au sud de la ligne de partage est sous l’autorité de l’Espagne, la zone nord restant sous le contrôle de la France. Mais dans tous les cas, l’ensemble des moyens de sauvetage français et espagnols seront à la disposition du pays chargé de l’opération.

Ecrit par Ary Vasof


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda