Bordeaux

Interview de Fabienne Le Scornec

Arrivée au CEB l’an passé juste avant la Foire pour prendre le poste de Directrice des Salons Grand Public, elle avait pu mesurer dès son arrivée la complexité de la tâche qu’aujourd’hui elle supporte entièrement ce qui a fait dire à Eric Dulong lors de l’inauguration de la 98ème Foire que cette Foire Internationale était sa Foire puisqu’elle la gére en pleine responsabilité.

En 2019,venir à la Foire serait tendance. Pouvez-vous nous dire pourquoi ?
Ce phénomène est me semble-t-il, le fruit d’une double évolution. Celle de la Foire tout d’abord qui a engagé sa « ré-évolution » il y a quelques années pour se mettre plus à l’écoute des visiteurs, s’adapter aux nouvelles attentes de consommation et cultiver sa singularité festive et conviviale. Celle des consommateurs ensuite qui renouent avec les valeurs traditionnelles du commerce : la proximité, le contact humain et la convivialité d’une part, l’offre diversifiée et personnalisée d’autre part. Ce double mouvement crée une rencontre nouvelle autour des deux valeurs singulières de la Foire Internationale de Bordeaux que représentent son offre marchande hautement populaire, ouverte à tous et adaptée à chacun et son ambiance familiale et festive. Quand le contact et la convivialité sont la nouvelle modernité de la relation commerciale, la « marque » Foire est hyper tendance. La Foire Internationale de Bordeaux fourmille de ces rendez-vous « Madeleines de Proust » qui fleurent bon le retour aux sources. Le plus traditionnel est le Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, un lieu où les citadins reprennent avec bonheur le chemin du monde rural pour rencontrer les hommes qui nous nourrissent et font découvrir « en vrai » les animaux de la ferme aux jeunes générations. Le plus récent est la Guinguette du Lac dont les activités ludiques comme l’espace restauration exaltent l’esprit bon enfant de la Foire. Je pourrais également citer les démonstrateurs et les personnages « à l’ancienne » qui mettent de l’ambiance dans les allées de la Foire. L’évolution de notre offre marchande illustre également ce retour aux valeurs sûres et aux fondamentaux. Si, par définition, on trouve toujours de tout à la Foire, les produits beaux, bons, authentiques et durables gagnent du terrain. Ils sont présents au marché des producteurs, dans l’offre du Salon Baby et portés par la présence renforcée des artisans et l’arrivée encore timide mais croissante des créateurs tels que « Les trésors bordelais ».
Enfin, à une époque où l’explosion des références créé chez le consommateur un besoin d’être guidé et accompagné, un travail conséquent a été mené avec les exposants pour développer l’écoute et le conseil, initier cette relation humaine et de proximité qui va à nouveau de pair avec l’expérience et la satisfaction des clients. A presque 100 ans, la Foire Internationale de Bordeaux traverse les décennies en se remettant chaque année en question pour proposer de nouvelles expériences en phase avec les nouvelles attentes des consommateurs. Relations commerciales de proximité, expériences client ré-enchantées, produits authentiques-locaux, bio, artisanaux, craftérisés… : aux côtés d’un consommateur en pleine mutation, la Foire Internationale de Bordeaux réinvente la Foire.

Fabienne Le Scornec pilote Nicolas Florian, Maire de Bordeaux pour sa première inauguration

A chaque édition ses nouveautés ; que nous réserve la Foire 2019 ?
Les 1er et2 juin, le Salon Baby a réuni les spécialistes de la grossesse et de la petite enfance pour accompagner les nouveaux et les futurs parents dans l’accueil de leur enfant. Ils ont découvert tout l’univers de bébé, pour tester les produits, profiter de précieux conseils et se former aux bonnes pratiques. Partager un bon moment aussi avec leurs tout-petits en participant à un mini spectacle ou à un goûter. Le même week-end, nous avons accueilli la finale de la Robo Cup Junior, un rendez-vous unique qui a mérité vraiment le détour. Les visiteurs ont assisté en direct-live à une incroyable compétition sportive et artistique de robots home-made manipulés par des enfants de 11 à 19 ans ; ils ont participé à des ateliers de découvertes scientifiques, de décodage ou de manipulations robotiques. La Foire est très fière de contribuer à cette mise en lumière des talents méconnus de nos jeunes générations et, qui sait, à l’éclosion de nouvelles vocations. C’est d’autant plus grisant qu’en 2020 Bordeaux accueillera la finale de la Coupe du Monde Robo Cup Master.
Troisième nouveauté, le Village des Sports qui permettra aux familles non seulement de découvrir l’offre sportive proposée du territoire métropolitain (plus de 40 fédérations seront représentées) ,mais aussi de les initier à diverses disciplines comme la voltige en simulateur, de participer à des matchs, de relever des défis ou d’assister à des démonstrations spectaculaires.
Enfin je n’oublie pas le tout nouveau Palais 2 l’Atlantique qui ouvrira pour la première fois au grand public lors de la Foire Internationale. Nos visiteurs auront ainsi la primeur de découvrir ce bâtiment ultra moderne, beau et confortable qui accueillera dans d’excellentes conditions notre exposition événement Made in Japan. A l’heure où le « commerce ennuyeux » vit ses derniers jours, la Foire internationale de Bordeaux qui soufflera bientôt ses 100 bougies retrouve une nouvelle jeunesse pour offrir un lieu de vie, d’expérience shopping et de détente en famille résolument inscrit dans son temps.
Réalisé pour la présentation de la Foire
Reproduit avec l’autorisation de Fabienne Le Scornec

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda