Couhé

La voix du rock, jour 2 pour l’édition de tous les records.

Ce samedi 1er juin 2019 se déroulait la deuxième journée du festival La voix du rock à Couhé dans la Vienne avec une programmation à faire trembler la terre entière. Tagada Jones, Ultra Vomit, No One Is Innocent, Ludwig Von 88, etc.

C’est sous un soleil de plomb et 30°C que les portes du festival se sont ouvertes à 18h pour celles et ceux qui avaient le précieux sésame afin d’assister aux concerts du soir. Une nouvelle soirée complète et 3000 festivaliers prêts à en découdre avec les codes du Rock n’roll (musique, bière, signe avec les doigts, mouvement de tête, et cri en tout genre).

Pour ouvrir cette soirée, ce sont les Little Triggers qui ont eu l’honneur et le privilège de jouer sur la grande scène. Ce jeune groupe de 4 anglais de Liverpool, avec un rock n’roll « so british » mélangé à un peu de blues rock, rock garage, et heavy rock à la Led Zeppelin à complètement surpris le public, nombreux, en communiquant et en jouant avec lui, mais aussi en enchainant les solos de guitare et d’harmonica. Le groupe, qui était en France pour une tournée d’une semaine, a fini de la plus belle des manières son voyage à travers l’Hexagone, avec l’ovation méritée de 3000 nouveaux fans.

Little Triggers

Sur la petite scène, c’est ensuite le Punk Rock de Not Scientists qui a résonné à l’Abbaye de Valence. Ce groupe Français aux chansons en anglais a assuré le show pendant près d’une heure. Parfois proche des groupes comme SUM 41, Blink 182, ou encore NOFX, les Not Scientits sont venus faire découvrir leurs 2 albums « Destroy to rebuild » et le dernier « Golden Staples ».
Ce jeune groupe, de 6 ans depuis sa création, ne grille pas les étapes, fait les choses bien, et nous a délecté d’une agréable surprise musicale.

Not Scientists

Retour sur la grande scène pour 3 concerts consécutifs que tout le monde attendait avec respectivement « No One Is Innocent », « Ludwig Von 88 », et « Ultra Vomit »

C’est tout d’abord les No One Is Innocent, groupe qui a assuré la première partie des Insus au stade de France il y a 2 ans, qui a fait éclater le feu d’artifice à la fréquence des sauts à répétition de Kemar, chanteur et leader du groupe. Quelle énergie, et quelle folie sur le site du festival pour fêter les 25 ans de carrière du groupe durant les 13 chansons jouées dont certaines du nouvel album « Frankenstein » sorti il y a 2 mois. Issues de la setlist, on retrouve « Silencio », « Gloire du marché », « La peau », « Nomenklatura » ou encore « Charlie » en hommage à la catastrophe de Charlie Hebdo. Après un bain de foule de Kemar, la chanson « What The Fuck » terminera le concert qui aura tenu toutes ses promesses.

No One is Innocent

Quelques mètres plus loin, c’est la troupe des Ludwig Von 88 qui a continué à ambiancer Couhé.
Punk, Rock, reggae, rock français, et excès en tout genre, c’est ça les Ludwig. Des textes engagés et des chansons exceptionnelles comme « Oui-oui et la voiture jaune », « Louison Bobet », ou encore « 30 millions d’amis ». Costumes à gogo, canons à étincelles et à confettis, tout était réuni pour le groupe de Karim Berrouka.

Ludwig Von 88

Du métal humoristique, des plumes qui volent, des parodies de grands noms comme Calogero façon Gojira, AC/DC, Panthera, etc et des crêtes sur la tête, les Ultra Vomit fidèles à eux mêmes ont tout simplement apporté l’ambiance du Hellfest dans le poitou, et un sourire le visage de tous avec des chansons comme « Je collectionne les canards », « évier métal », « Un chien géant », « Pipi VS Caca » . Quelle plaisir pour le groupe et le festival de voir aussi des enfants, parfois très jeunes, connaître les chansons par coeur. La soirée est rythmé, le public en redemande. Un rappel de 2 chansons, une photo souvenir avec le public, et le tour est joué, les Ultra Vomit ont remplis une mission de tête d’affiche de manière optimale.

Il est presque minuit quand, pendant le changement de plateau pour le dernier concert de la soirée Tagada Jones, le Trio de Poitiers « Uncut » monte sur la petite scène. On sait toute la difficulté pour un jeune groupe de passer entre 2 groupes d’une telle renommée, mais Enzo, Alexy, et Pablo ne se sont pas démontés. Les petits protégés de Sylvia, organisatrice du festival, ont fait résonné les notes de hard blues rock et les puissants coups de batterie ce qui a eu le mérite de faire patienter de la meilleure des manières les festivaliers qui ont eu envie de poursuivre la soirée jusqu’à la fin. Formés en 2016, et avec un tout premier concert en avril 2017 ils se rapprochent des sons de Hendrix, Deep purple ainsi que dans la modernité de Rage Against the machine.

Uncut

L’ultime concert de la soirée et du festival n’était autre que Tagada Jones, qui enchaine les concerts aux côtés des No One Is Innocent et Ultra Vomit. Jump à tout va, des chansons chantées par des festivaliers bien en forme comme « Morts aux cons » ou encore « La peste et le choléra » et des surprises comme la venue pour plusieurs chansons de Kemar, leader des No One Is Innocent, et des reprises comme Nirvana sur la dernière chanson qui mis fin au festival à 2h du matin. Les festivaliers quittent le festival heureux, fiers d’avoir pu participer à la 4ème édition de ce festival qui monte.

Tagada Jones

On se demande bien où va s’arrêter ce festival tant il devient de plus en plus populaire, complet cette année et record d’affluence, des programmations complètement dingues avec un record de groupes présents, et des organisateurs toujours plus gourmands et motivés à prouver que le rock n’est pas mort, et qu’il vaut toujours le coup d’aller le voir en concert.

Ultra Vomit

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda