Bordeaux

Le FAB réunit plus de 110 000 spectateurs le long du fleuve Garonne et de ses affluents

Le Festival international des Arts de Bordeaux métropole a clôt en ce dimanche d’été revenu sa 7ème édition. Ainsi donc de très nombreux et nombreuses bordelais (es) ont pu garder le contact avec ce festival durant quinze jours.

Nombre de bordelais en cette journée chaude et ensoleillée ont pu profiter du dernier jour du festival pour partir à la rencontre des Whistlers en forêt ou croiser les désormais célèbres Pheuillus de la Cie du Phun, le long de la rive droite de la Garonne. Un pari ainsi réussi pour le festival qui, lors de cette édition 2022, a davantage souhaité aller à la rencontre du public en prônant une culture hors les murs, engagée, populaire et riche de sens. Avec, durant deux semaines d’effervescence artistique, pas moins de 150 propositions artistiques gratuites dans l’espace Public. D’une rive à l’autre, les premiers rendez-vous du festival ont fédéré un public varié et conquis. Particulièrement lors de la soirée de vernissage de l’expo « Strandbeest the New Generation » de l’artiste néerlandais Theo Jansen, le 1er octobre dans les jardins de l’Hôtel de Ville de Bordeaux, en présence de l’artiste et en compagnie du Choeur de l’Opéra National de Bordeaux. Un grand moment ! Dès les premiers jours du festival, jamais loin du fleuve, de la rive droite vers la ville, des milliers de curieux ont vu apparaître de surprenants Pheuillus de la Cie du Phun…

Pavillon de l’octroi en carton

Le public les a cherchés et débusqués durant 15 jours et ont partagé largement leurs rencontres sur les réseaux sociaux. Beau succés ! À l’occasion des 200 ans du Pont de pierre, Olivier Grossetête et ses bâtisseurs d’un jour ont construit - puis déconstruit ! - dans une atmosphère jubilatoire deux anciens pavillons d’octroi en carton. Enfin, en dernière semaine et jusqu’à la clôture, le FAB a invité le collectif d’artistes Captain Boomer pour encourager une prise de conscience collective : le fleuve est un espace naturel sauvage en plein coeur de la ville, une ouverture à l’océan tout proche, dont nous devons tou(te)s être les protecteurs. Les « faux scientifiques » de Captain Boomer - mais au discours avéré et documenté ! - installent une réplique hyperréaliste de cachalot échoué sur le bord de la Garonne, créant le trouble entre fiction et réalité. Environ 40.000 passants ont été interpelés par la performance artistique « The Whale » sur les quais … Surprise très commentée et succés assuré pour cette opération « coup de poing » totalement inattendue !
Le FAB est fini ! Mais c’est à noter, car exceptionnel, l’exposition « Strandbeest the New Generation » de Theo Jansen se poursuit jusqu’au 1er janvier 2023 dans les jardins de l’Hôtel de Ville de Bordeaux en partenariat avec le MusBA. A voir ou a revoir assurément !

Ecrit par Pierre Chep


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Nous suivre sur Facebook

Agenda