Les 10 ans de la Fête de la BD à Bruxelles

La France a son salon de la BD à Angoulême, salon qui a vu le jour sous l’impulsion du bordelais Pierre Pascal avec son complice Claude Moliterni, la Belgique elle, a sa fête de la BD d’un contenu un peu différent. Il s’agit de mettre en valeur des lieux illustrés par des personnages de BD dans Bruxelles, quelque chose comme qui dirait du Street Art et une gigantesque cavalcade de héros de BD en ballon de baudruche tout en privilégiant les rencontres et les expositions.

C’est au Etats Unis que les premiers "comics" sont apparus à la fin du XIXème siècle qui correspondaient à une petite série de dessins racontant une brève histoire humoristique sur une parution pouvant aller jusqu’à un petit feuilleton sur plusieurs parutions (daily strips) voire une longue histoire dans une publication du dimanche (sunday strip). Bien que la France et la Belgique aient chacune des auteurs reconnus de bande dessinée, la bande dessinée désignée sous le terme « franco-belge » éclot réellement dans l’immédiat après-guerre lorsque des périodiques édités en Belgique, dont les principaux sont Le Journal de Tintin fondé en 1946 par Raymond Leblanc et Le Journal de Spirou, qui conquièrent le marché français. Qui ne se souvient des journées d’attentes avant la parution du prochain numéro pour suivre les aventures de Spirou, Fantasio et Spip l’écureuil.

Page de BD

Pierre Pascal qui possédait une collection complète de Spirou racontait volontiers qu’il avait patiemment reconstitué page par page, le premier numéro de ce journal en fouinant chez des bouquinistes belges, montrant bien là sa passion et son intérêt pour la bande dessinée dont il possédait l’histoire sur le bout des doigts. Il existe à Bruxelles comme à Angoulême, un Musée de la Bande Dessinée qui vient, à Bruxelles de fêter cette année ses 30 ans et qui accueille 200.000 visiteurs par an. Le Musée d’Angoulême est lui beaucoup plus récent car il a vu le jour en janvier 2008 et il porte le nom de Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (CIBDI) qui se veut un peu plus qu’un simple Musée, impliqué dans une importante collaboration avec « Magelis, le Pôle image d’Angoulême ». Beaucoup d’activités sont construites à Bruxelles autour de la Bande Dessinée avec par exemple : La Nuit de la BD qui se tiendra le 10 août 2019 cette année, mais pas que, car avec Bordeaux chaque début Septembre c’est "Eat ! Brussels, Drink ! Bordeaux".

Master Class Eat Brussels Drink Bordeaux

La Fête de la Bande Dessinée à Bruxelles est avant tout un moment de mise en lumière des personnages de la bande dessinée car des lieux de Bruxelles sont illustrés par des personnages très célèbres comme Tintin (Rue de l’Étuve ou Place Horta, 1000 Bruxelles) ou Spirou (Rue Notre Dame des Grâces, 1000 Bruxelles) ; voire Gaston Lagaffe (15 Rue de l’Écuyer, 1000 Bruxelles) ou Lucky Luke ( 19 Rue de la Buanderie, 1000 Bruxelles) ; toutes ces adresses sont au programme de : "Les murs de la promenade BD" au total près d’une cinquantaine de héros s’affichent en grand avec près de soixante fresques disséminées entre le Centre-Ville et Laeken. La plus énorme manifestation de cette Fête de la BD restant la Balloon’s Day Parade ou des personnages de BD plus grands que nature prennent d’assaut les grands axes de la capitale pour une gigantesque parade sans oublier la remise des Prix Atomium de la Bande Dessinée. La Fête de la BD accueille chaque année près de 100 000 visiteurs et plus de 250 auteurs de bande dessinée. Cette année, la fête de la BD s’installera à nouveau dans le Parc de Bruxelles pour y déployer ses chapiteaux, les 13, 14 et 15 septembre prochains. On vous en reparlera

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda