La Rochelle

Les Francofolies, « day 2, the place to be »

Cette deuxième journée des Francofolies de La Rochelle annonçait son lot de surprises, notamment avec des concerts pour la présentation de nouveaux albums, des invités mystères, mais aussi des certitudes de show garantis. Malgré un public un peu moins nombreux que la veille, le festival a ouvert ses portes avec son lot de festivaliers bravant la chaleur et le vent, pour courir et être tout devant, au plus près des artistes adorés.

Sur la scène principale Jean-Louis Foulquier le groupe français Synapson formé en 2009 est venu mettre l’ambiance et chauffer les festivaliers avec une deephouse, synthpop très énergique. les DJ mais aussi les musiciens, ont enchaîné les tubes afin de mettre tout le monde d’accord sur le but d’un festival qui est forcément un moment festif. Une heure durant, ils enchaînent les morceaux avant d’interpréter le tube « All in you feat » qui totalise plus de 16 millions de vues sur YouTube. Les festivaliers pour certains découvraient, Deluxe, et d’autres étaient fidèles au rendez-vous pour une nouvelle claque musicale du groupe d’électro pop, aux raisonnantes jazz, reggae, hip-hop. Qui dit nouvelle tournée, dit nouvel album « Boys & Girl », et nouveaux costumes. Arborant de magnifiques tenues violettes, les 5 musiciens et la chanteuse Lilyboy à l’énergie débordante, ont régalé les 13000 présents devant la grande scène, en mettant une ambiance totalement folle. Avec un saxophone, une guitare, une basse, 2 batteries, un synthétiseur, les originaires d’Aix-en-Provence ont enchaîné durant un peu plus d’une heure les chansons des 3 albums sortis en 2013-2016 et 2019 comme « Pony », « Mr Chicken », et « Daniel ». Le passage de Deluxe sur la scène des Francofolies fût assurément un choix payant, tant ce groupe atypique est unique.

Hocus Pocus, les DJ’s de C2C, ainsi que Allta & Parrad

C’est un autre collectif qui s’est ensuite produit place St-Jean d’Acre, avec Hocus Pocus qui a invité sur scène pour un set d’un peu plus d’une heure, les DJ’s de C2C, ainsi que Allta & Parrad. Les différents partis ont assemblé leurs domaines artistiques pour créer ce que tout le monde espérait ou avait imaginé. Le public s’est laissé bien évidemment embarqué dans l’ambiance de ce concert particulièrement bon. Elle est de celle que l’on ne présente tant le succès est grandissant et mérite qu’on la voit sur scène. Un show à l’américaine, où le chant et la danse ne font qu’un, le tout agrémenté d’une scènographie éclatante à base d’artifices, de structures élévatrices. Christine & the queens, jeune nantaise de 31 ans, vient de sortir son deuxième album « Chris » , déjà élu album de l’année par The Guardian et son premier single « Damn, dis-moi » distingué comme la chanson de l’année par le magazine américain « Time » . Dans le public, on retrouve les fans de l’artiste, qui reprennent avec elle, les chansons « La marcheuse », « Saint-Claude », « chaleur humaine », et donc « Damn, dis-moi » . Après une tournée française, et les festivals d’été, Christine & the queens, partira à travers l’Europe présenter son univers.

Christine & the queens

Le dernier concert de la soirée n’était autre que The Blaze, 2 frères unis pour de la musique électronique française. Face à face avec un décor cubique, les lauréats de la victoire la musique 2019 pour le meilleur album de musiques électroniques, ont transformé La Rochelle en une vraie boite de nuit. Avec une scénographie tout en ombre chinoise, les 2 frères lumières ont mixé pendant 1h, avant de laisser le calme et le silence sur scène. Côté grand théâtre, la sensation était bien entendu, la venue de André Manoukian, le grand Jazzman, venu avec ses invités pour un show « Juillet 85 » où les artistes ont repris des chansons d’artistes qui ont marqué l’histoire des Francofolies de La Rochelle, comme « Mistral Gagnant » de Renaud, ou encore « J’me voyais déjà » d’Aznavour, « Foule sentimentale » d’Alain Souchon, « Sur un prélude de Bach » de Maurane et tant d’autres. Les invités d’André Manoukian qui était au piano, étaient Tim Dup, Maissiat, Cali, Ben Mazué, Elodie Frégé, et Barbara Carlotti. Un concert qui affichait complet et où tout le public a ovationné la prestation fabuleuse pour 22 chansons. Sur la dernière, l’intégralité des artistes se sont rejoints pour interpréter « La javanaise » de Serge Gainsbourg. Gérard Pont, directeur du festival et ami d’André Manoukian, viendra même les rejoindre pour une photo avec toute la troupe et le public, faite par un photographe invité sur scène par Cali, en souvenir de ce moment mémorable.

André Manoukian & ses invités

Sur les autres scènes, il y a eu Dick Annegarn, Vendredi sur mer, et la très jolie Kimberose à la voix exceptionnelle, très soul, qui a illuminé le public du théâtre Verdière.
Pour ce troisième jour, la scène Jean-Louis Foulquier, accueillera du rap, R&B, avec Columbine, Aya Nakamura, Lomepal, et le concert symphonique des marseillais d’IAM . Au théâtre Verdière, le public aura le plaisir de voir Renan Luce et Coeur de

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda