Populisme scientifique : « Je ne sais pas, mais je pense que …. »

Grâce ou plutôt à cause de la redoutable et malheureusement persistante pandémie de Covid 19, une épidémie de « populisme scientifique » est venue noircir le tableau d’une situation qui n’en demandait pas tant.
Entre-autres opinions, accès simplistes de bon sens, intuitions se croyant subtiles, argumentations superficielles, points de vue subjectifs exposés avec la force d’une vérité absolue, informations fausses, tous les travers de la pensée ont été passés en revue et continuent d’ailleurs de l’être au gré de pitoyables tribunes médiatiques où les motivations politiciennes des participants ne peuvent être cachées qu’aux aveugles et autres militants certains de la juste pensée de leur camp. A croire comme nous l’avons déjà constaté dans notre beau pays que seules les minorités absentes du pouvoir ont les clefs du problème et que nos gouvernants sont bien sûr incompétents et pourquoi pas malhonnêtes !!!
C’est ainsi que de très nombreux Français absolument pas médecins n’ont pas manqué d’affirmer dès l’année dernière à propos des hypothétiques traitements dont l’efficacité faisait débat : « Je n’y connais rien mais je pense que c’est bon ! » Relayés par des hommes politiques certainement soucieux d’être à l’avant-garde déclarant penser eux aussi que le traitement était bon, comme si la politique conférait à ceux qui la pratiquent une compétence universelle. Pour peu que leurs ambitions restent sans limites et guident leur réflexion, voilà que les questions les plus complexes connaitront encore et toujours leurs analyses péremptoires tant l’exacerbation de l’ego s’avère une maladie trop souvent incurable.
A ce propos, les écrits d’Etienne Klein, inspirateur de ces quelques lignes, évoquent l’ « Ultracrépidarianisme », néologisme malicieux construit à partir de la locution latine : Sutor, ne supra crepidam (« le cordonnier doit s’arrêter au rebord de la chaussure), histoire de désigner la tendance beaucoup trop répandue, consistant à parler avec assurance de sujets que l’on ne connaît pas.
Certains ne doutent jamais, et pratiquent l’Ultracrepidarianisme avec assiduité. Nous vivons une époque formidable !!!

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Nous suivre sur Facebook

Agenda