Tenues correctes à l’école : Le bal des hypocrites !!!

En nous parlant de tenue vestimentaire républicaine à l’école, notre ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, fait sourire ou crier, c’est selon et nous amène à devoir subir des débats désordonnés et autres batailles de chiffonniers inaudibles comme trop souvent sur nos chaînes de télévision.
Notre ministre pouvait-il faire mieux pour ce qui est de déclencher ce bal des hypocrites assez stupéfiant ?
Selon un jeune insoumis plein de verve, la taille parfois un peu courte des jupes serait en partie due au prix du tissu, l’affaire est strictement sociale et politique et chacun est bien libre en République de s’habiller comme il le veut et comme il le peut. Toujours selon lui on ferait mieux de parler de gratuité des fournitures scolaires et d’augmentation du SMIC, même si tel n’est pas le sujet du jour. Selon les féministes radicales il s’agit tout simplement d’une mesure sexiste qui ne s’adresse qu’aux femmes à qui et seulement à qui le short et le décolleté sont interdits quelles qu’en soient la taille et la profondeur. Et de rajouter « le garçon en short n’est pas ennuyé. »
La palme revient cependant à notre persévérant rééducateur et purificateur national, le maire de Grenoble, Éric Piolle, qui chez Jean-Jacques Bourdin affirme qu’il faut faire tout ce qu’il faut, tout simplement pour que les hommes changent et que lorsque ce sera fait, il n’y aura plus de problème de tenue vestimentaire. Simple, mais sans nul doute pas très réaliste. Cet homme est merveilleux !
Si le problème du port d’une tenue tout simplement correcte et propre n’a pas été abordé lors de ce débat, comment mieux nier la réalité, pour éviter de dire que tous les hommes ne sont pas insensibles, loin de là, aux tenues plus ou moins provocantes, sauf les aveugles et les faux-culs, et que si l’immense majorité des hommes n’agressent pas les femmes pour autant, ils sont éduqués et se maîtrisent, s’étonner que des problèmes puissent survenir suite à l’effet de ces pas toujours très discrètes provocations est stupéfiant d’hypocrisie. Savoir et faire savoir par ailleurs un peu mieux qui sont réellement ceux qui agressent des étudiantes tout simplement parce qu’elles portent une jupe ne serait pas non plus un luxe inutile ...
Dans notre « nouveau monde » du tout est pareil et de la soi-disant marche vers la pureté et la solidarité, monde où ces qualités sont cependant difficilement perceptibles à ce jour, un manque certain de lucidité est évident et même assez inquiétant.
Il y a bien longtemps dans un de ses grands succès : « C’est extra ! » le grand Léo Ferré évoquait avec autant de désir dans la voix que de tendresse, trop subtil sans doute pour certains, « une robe de cuir comme un fuseau qu’aurait du chien sans le faire exprès », ne risquerait-il pas aujourd’hui la guillotine, que ce soit à Grenoble ou ailleurs

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda