Floirac

Un concert -M-agnifique à l’Arkéa Arena de Bordeaux

Après une tournée du tonnerre avec la troupe de Lamomali, Matthieu Chedid reprend les routes de France pour la promotion de son nouvel album « Lettre infinie » sortie le 25 janvier 2019.

Celui que l’on ne présente plus, qui laisse une trace indélébile à chacun de ses concerts, et ayant triomphé dans plusieurs victoires de la musique depuis les années 2000, arrive pour la première fois dans la magnifique salle de concert de l’Arkéa Arena. Il félicitera d’ailleurs la ville de Bordeaux pour ce beau cadeau pour les artistes, qui n’est en rien comparable avec la patinoire où pour reprendre ses mots « on n’entendait absolument rien ». Il remercie également le public pour sa confiance puisque comme c’est le début de la tournée, le public achète ses places dans l’inconnue totale d’un artiste qui ne déçoit jamais. Ce mercredi 10 et ce jeudi 11 avril c’est au total 21 000 personnes qui ont donc assisté à un spectacle novateur, impressionnant de génie, et musicalement très bon.

La sortie du nouvel album ainsi que du premier single « Superchérie » est un véritable succès comme en témoigne notamment le clip de ce dernier accumulant presque 2 millions de vues en 2 mois et demi. Rien d’étonnant lorsque l’on retrouve les riffs de guitare qui ont fait son succès, ainsi que son style toujours plus extravagant, ce coup-ci avec une coiffe dorée comme sa guitare, et ses chaussures, et un costard blanc au col démesuré, mais il n’y a rien de trop, quand on s’appelle -M-. Revenons au concert qui une fois de plus aura surpris tout le monde, lorsque après une vidéo en 3D que le public a pu regarder avec des lunettes offertes à l’entrée de la salle, l’artiste arrive seul sur scène, pour un début en guitare/voix. Avec une pédale à effets qui permet d’enregistrer des sons et de les rejouer à l’infini pendant un nouvel enregistrement, Matthieu est totalement intimiste avec son public. Les premières chansons « Une seule corde », « Le baptême », « Mama Sam », et « Je dis aime » laissent imaginer que le public ne s’est pas trompé et que c’est une nouvelle fois un show d’exception auquel on va assister. Il s’approche du public, joue à 2cm d’eux, au point qu’il peut sentir les vibrations de la guitare.

Le concert continue par l’explication de l’homme orchestre, puis par la présentation de ses musiciens, qui ne sont autres que des instruments programmés en live qui jouent tous seuls. Non pas une bande son qui passe en fond, mais imaginez un piano dont les touches sont programmées pour jouer la note comme si les doigts appuyaient dessus, ou encore un bras articulé avec une baguette qui tape sur un élément de batterie. Du jamais vu pour un artiste qui se dit fier de cette nouveauté. Il présentera quand même une personne physique, qui n’est autre que le DJ qui l’accompagne, et qui jouera un set de 3 min le temps que Matthieu Chedid descende rejoindre le piano surélevé et sur roulettes qui lui permet de jouer au milieu de la fosse et du public. Il jouera 4 morceaux « A tes souhaits », « bonne étoile », « la seine » en duo avec Clément un garçon du public, puis « Loica » dédié à sa compagne dans la vie et maman de leur deuxième enfant depuis peu. Après être remonté sur scène pour d’autres morceaux comme « Corn Flakes » , le chanteur ira aussi saluer physiquement le public des tribunes hautes avec sa guitare dorée sur la chanson « grand petit con ».

C’est au total 24 chansons après, que l’artiste aimé de Bordeaux fera son retour pour un premier rappel complètement fou de 3 chansons + 1 medley « machistador/Bal de bamako/Brad » où le public sera même invité à monter sur scène pour danser sur le podium devant tout le monde. Le même podium qui doucement quitte la scène par le fond derrière le rideau pour ce qu’on croit être la fin du concert, mais il n’en n’est rien car l’artiste n’a visiblement pas envie de quitter la salle, et reviens 2 min plus tard pour jouer une ultime fois « Superchérie » en version acoustique. Rares sont les artistes comme -M- qui offrent autant de plaisir et pendant aussi longtemps. Un concert de 2h45 pour 31 chansons retraçant toute la carrière de l’enfant chéri du rock, et qui laissera à la sortie de l’Arkéa Arena un petit rythme dans la tête que le public continue de chantonner. Pas de panique, pour les personnes qui en redemandent ou qui ont loupé le phénomène, il revient à Bordeaux le jeudi 12 décembre 2019 et ce sera sans aucun doute une nouvelle fois complet, mais aussi en festival à Arcachon le 28 juillet 2019.
SETLIST :
- Une seule corde
- Le baptême
- Mama Sam
- Je dis aime / en tête à tête
- Souvenir du futur
- Qui de nous deux
- Lettre infinie
- Superchérie
- L’alchimiste
- Océan
- Massaï
- Billie
- Est-ce que c’est ça ?
- Psycho bug / Cardiac / King Brad
- Medley piano (à tes souhaits / Bonne étoile / La seine / Loica)
- Adieu mon amour
- Corn flakes
- Grand petit con


RAPPEL 1
- L’autre paradis
- Onde sensuelle
- Mojo
- Machistador / Bal de Bamako / Brad


RAPPEL 2
- Superchérie (acoustique)

Ecrit par Loïc Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda