Ferme-Usine des 1000 Veaux : le Tribunal correctionnel de Guéret donne raison à L- PEA !

Mardi 6 août, le jugement du Tribunal donne raison à L-PEA, en condamnant les prévenus à des amendes entre 1000 et 2000 euros avec sursis, pour « Prise illégale d’intérêt ». Le maire de Malleret a été condamné à 2.000 euros d’amende avec sursis, celui de Saint-Merd-la-Breuille à 1.500 euros avec sursis. L’ex-maire de Saint-Martial-le-Vieux devra payer 2.000 euros avec sursis et l’ancien conseiller municipal de Saint-Martial-le-Vieux 1.000 euros avec sursis. Depuis 2012, les quatre hommes avaient voté des délibérations liées au centre d’engraissement de Saint-Martial-le-Vieux, dans lequel ils ont entre une et quatre actions chacun. Ils auraient dû sortir de la salle du conseil (municipal ou communautaire) à chaque fois que se votait une délibération concernant ce projet. L-PEA se félicite que, malgré les pressions de certains élus et des lobbys, la justice ait été rendue de manière indépendante dans ce dossier particulièrement sensible. L’infraction de « prise illégale d’intérêt » a bien été reconnue par les juges et la prétendue « exemplarité » de ce projet mise en avant par les actionnaires et par l’ancien Premier Ministre, M. Bernard Cazeneuve, est définitivement démentie. Ce projet est tout sauf exemplaire, nous tenons à le rappeler, il consiste à enfermer de jeunes bovins dans quelques mètres carrés pour les engraisser et les transporter ensuite sur plus de 500 km afin de les faire égorger sans insensibilisation préalable, pour vendre enfin leur viande à l’export. L-PEA demeure mobilisée contre la Ferme-Usine des 1000 Veaux et entend user de tout recours légal à sa disposition pour obtenir la fermeture totale et définitive du site.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda