L’Açai, le superfruit qui a la cote dans le Sud-Ouest

Superfruit venu de l’Amazonie et consommé depuis longtemps par les surfeurs brésiliens en quête d’énergie, l’açaí est depuis quelques années, devenu star dans les assiettes des restaurateurs du Sud Ouest de la France. Nossa Fruits, qui démocratise depuis 2012 l’or violet du Brésil, revient sur cet engouement. Traditionnellement consommé par les populations indigènes amazoniennes, l’açaí s’est démocratisé dans les années 90 sur les plages du Brésil auprès des surfeurs, séduits par son fort apport en énergie. Les pouvoirs nutritifs de l’açaí ne sont en effet plus à démontrer : antioxydants, riches en fibres, en oligo-éléments, en graisses insaturées et pauvres en glucides... autant d’atouts qui comptent pour les sportifs. "J’ai découvert la baie d’açaí lors de mes compétitions au Brésil et à Hawaï depuis plus de 25 ans. Je la consomme depuis quotidiennement, pour 3 raisons : l’énergie qu’elle me procure avant ou après chaque session, les bienfaits sur mon organisme mais surtout parce que c’est terriblement bon !" déclare Nicolas Capdeville, triple champion du monde de bodyboard qui a ouvert son restaurant, l’Açai Bowl, à Mimizan. De ce fait en France, c’est sur la Côte Basque, berceau du surf en Europe qui accueille depuis près d’un demi-siècle les plus grands champions du monde, que la baie d’açaí a conquis les premiers palais français. Une tendance qui s’est définitivement installée comme le prouve les chiffres recensés par Nossa Fruits depuis 2012. Après avoir conquis les surfeurs, c’est au tour des restaurateurs de jeter leur dévolu sur cette baie en l’affichant sur leur carte, notamment sous sa forme la plus répandue qu’est l’açaí bowl.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda