Les peintres de la douceur de vivre

Donner l’impression d’une société élégante et frivole, toujours occupée de grâces et de voluptés, la saisir à la chasse, à table, au saut du lit, à sa toilette, ou partageant d’exquises bamboches avec des galants de rencontre, tel fut l’art des petits maîtres du XVIII° siècle qui furent en réalité de grands peintres donnant de leur époque une image sans doute fardée mais qui nous fait rêver aujourd’hui à la fameuse "douceur de vivre" dont parlait Talleyrand.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la diffusion culturelle était importante à l’époque. Les livres étaient illustrés - parfois de gravures un tantinet grivoises-, chaque tableau donnait lieu à la réalisation de plusieurs estampes et les toiles à la planche de cuivre véhiculaient sur les fauteuils, les rideaux et les dessus de lit ces éléments graphiques d’une qualité et d’un modernisme infinis. L’art contemporain se propageait donc immédiatement et pas seulement dans les riches demeures des fermiers généraux. Cette atmosphère des amateurs d’art sera dépeinte dimanche 31 mars au château de Mongenan par Florence Mothe. Le musée de Mongenan propose, à travers sa collection de tissus du XVIII° siècle, un voyage éblouissant parmi les œuvres des petits maîtres de l’époque. Boucher, Pillement, Hubert-Robert, Greuze, Monnet, Moreau-le-Jeune s’y rencontrent se livrant à une compétition pétillante de leurs talents multiples et toujours surprenants.
Mais comment cet art est-il parvenu à ce point de liberté, à ce miracle de spontanéité ? Quels sentiments animaient ces artistes ? Quelles étaient leur convictions politiques, parfois bien étranges quand on considère leur production si élégante et gracieuse. Florence Mothe s’attachera à dépeindre les peintres. Portraitistes, maîtres de genre, graveurs, dessinateurs, sculpteurs, presque tous ont été membres des Loges maçonniques comme leurs confrères architectes. En quoi le réflexion philosophique qui semble si éloignée des sujets galants a-t-elle guidé leur pinceau ? C’est ce que vous découvrirez au cours de la conférence qui sera donnée dimanche à 17 h après une visite commentée de la collection de toiles et d’estampes que conserve Mongenan.
Renseignements :
Château de Mongenan,
33640 Portets
tel : 05 56 67 18 11, visite à partir de 14 h, conférence à 17 h
suivie de al dégustation gourmande des vins du domaine, entrée 10 €.

Moreau le jeune
Peintre de la douceur de vivre

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda