Bordeaux

Rétrospective sur le cinéma japonais à l’Utopia et au Jean Eustache

Le cinéma japonais s’installe dans l’actualité cinématographique bordelaise et ce sont des films relativement anciens en noir et blanc qui ont été remasterisés qui sont présentés et dont certains ne sont jamais sortis en France sinon proposés en DVD pour les amateurs et connaisseurs. L’UTOPIA s’est attaché aux réalisations de Kenji Mizoguchi avec huit films visibles dans la semaine dont un "Les musiciens de Gion" de 1953 qui est une seconde version du film de 1933 du même cinéaste et de même nom. Pour sa part le JEAN EUSTACHE s’est focalisé sur les films de Yasujirô Ozu avec aussi huit films visibles cette semaine cinématographique*.
Kenji Mizoguchi est un réalisateur japonais, né le 16 mai 1898 à Tokyo et mort le 24 août 1956 à Kyoto. Il est aujourd’hui considéré comme un des maîtres du cinéma japonais à côté de Kurosawa, Ozu et Mikio Naruse, mais aussi du cinéma mondial. Yasujirô Ozu né à Tokyo mais élevé à Matsuzaka, non loin de Nagoya, celui qui deviendra pour beaucoup le plus japonais des cinéastes se découvre très jeune une passion pour le cinéma, il est pour sa part l’auteur, tous métrages confondus, de 54 films (parmi lesquels 35 muets tournés entre 1927 et 1936, dont 17 sont aujourd’hui considérés comme totalement perdus).
Si on veut se cultiver sur le cinéma japonais il sera intéressant de fréquenter ces deux salles durant les jours qui viennent. Les films sont détaillés dans notre rubrique"Sorties Ciné"
* La semaine cinématographique va du mercredi au mercredi suivant.
Bernard Lamarque


Brève suivante

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda