Canoë-kayak

Gérard Lajournade se prépare à rejoindre la Méditerranée en Kayak une nouvelle fois

Il n’a pas encore décidé de descendre le grand Rhône jusqu’à Port Saint Louis mais pour cette escapade estivale dont il a le secret il veut rejoindre les Saintes Maries de la Mer via Beaucaire, Tarascon un peu de grand Rhône et le petit Rhône. Cela lui donnera l’occasion d’aller saluer José Ibanez le responsable de port Gardian qui l’an passé a été fort surpris de le voir arriver en kayak dans le port, surtout quand il lui a dit qu’il arrivait de Bordeaux.

Il y a deux ans Gérard Lajournade avait atteint Arles après 3.349.080 coups de pagaie et l’an passé il avait atteint les Saintes Maries de la Mer en passant par l’écluse Saint Gilles qui lui permettait de rejoindre le petit Rhône et d’éviter le détour par Beaucaire. Cette année il a prévu de repasser par Beaucaire, de remettre à l’eau au pied du château de Tarascon et de rejoindre les Saintes Maries de la Mer en empruntant le Petit Rhône juste avant Arles, de faire escale pour sa dernière nuit de camping au pont de Sylvereal.
Gérard Lajournade navigue sous la bannière de Bordeaux Gazette
La fin de son périple se réalisant sur la dernière journée en avalant les dix sept kilomètres qui le séparent alors de port Gardian des Saintes Maries de la Mer. Il y a fort à parier que cette année il approchera les quatre millions de coup de pagaie car il ajoute près de 50 kilomètres en regard de son périple jusqu’à Arles. Les derniers jours avant le départ sont consacrés aux derniers préparatifs, il ne sort plus sur la Garonne et il prend des forces pour sa première étape qui le conduit jusqu’à Meilhan sur le canal latéral à la Garonne où il trouve un camping. Pour le départ, il lui faut choisir un indice de marée élevé et l’heure propice pour mettre à l’eau car il se sert de l’appui de la marée pour franchir les 57 kilomètres qui le séparent de Castets en Dorthe et de l’écluse de Descente en Garonne qui pour lui est de montée en Canal Latéral, s’il partait du Pont de pierre il n’aurait que 54 kilomètres à faire.
Le matin du départ
C’est un véritable exploit sportif qu’il réédite chaque année en ajoutant une variante sur la fin du parcours mais le noyau dur reste les 116 écluses qui séparent celle de Descente en Garonne à Castets en Dorthe à celle de Bagnas à l’entée de l’étang de Thau car à chaque fois il faut sortir le kayak et le remettre à l’eau. Durant ce périple il est entièrement autonome, il monte la tente chaque soir et la replie chaque matin après son petit déjeuner. Bien sûr pour égayer le parcours il fait toujours quelques haltes à l’occasion dans les estaminets qui longent le canal avec la sacro-sainte étape du cassoulet au Relais de Riquet sur le bief du Ségala. De plus, il faut bien aussi se ravitailler car la plupart de ses repas sont des repas camping. Départ prévu le 16 juillet à 7 heures (ponton du port autonome à proximité du pont Bacalan-Bastide) avec une marée d’indice 101 et Bordeaux Gazette donnera régulièrement de ses nouvelles. Il nous raménera de son côté des nouvelles des platanes qui bordent le canal car depuis qu’il a commencé ses randonnées vers la Méditerrannée il a vu chaque année se dégrader l’environnement du canal auquel il voue une grande passion.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda